Derniers sujets
» Des Nouvelles de Winter's War.. en retard :')
Mar 12 Mar - 17:54 par Invité

» Devenir partenaire
Lun 11 Mar - 10:38 par Invité

» Earth Wolf - FOOTER
Sam 2 Mar - 11:38 par Invité

» alive [TORAK]
Ven 8 Fév - 15:15 par Niflheim

» C'est rouge. Si ce n'est de l'amour, ce sera du sang.
Jeu 7 Fév - 16:29 par Destin

» Garde-manger
Jeu 7 Fév - 16:28 par Niflheim

» Shadow of the Day.
Mer 6 Fév - 15:25 par Cersei

» Augmenter vos jauges
Mer 6 Fév - 14:49 par Cersei

» Évoluer dans son rang
Mer 6 Fév - 14:13 par Cersei


Shadow of the Day.

Ombre d'Argent
CerseiOmbre d'Argent
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
53/100  (53/100)
Agilité:
44/100  (44/100)
Endurance:
38/100  (38/100)
Cersei
Messages : 132Points : 314Age : 1 anSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 1 bonus anti-famine
1 Écorce Brune
1 Baie Cœur de Mer
1 Mousse des Marais
1 Toile d'Araignée
1 Miel
+2 dés de chasse bonus
Icone :

Mer 6 Fév - 15:25

les ombres.

hrp ; 53F — 39A — 38E

feat personne

On envoyait la guerrière sur les chemins secs à cause de suppositions : des traces laissaient supposer qu’un loup se cachait dans les ruines humaines mais connaissait assez leurs déplacements pour ne pas être trouvé par les sentinelles. Elles revenaient systématiquement fâchées depuis quelques jours. La bête arrogante se donnait même le droit de marquer leurs terres. Il griffait les murs, déféquait ou urinait pour signaler sa présence. Il n’avait pas peur. Il leur pissait même carrément à la raie.
D’abord indifférente — jugeant que les sentinelles pouvaient se débrouiller seules — Cersei ne se soucia pas beaucoup de ce problème. Elle commença à s’y intéresser car les autres demeuraient vaincus. Ils ne trouvaient pas le loup. Même pas son père, Penumbra, qui avait décidé de se mêler à l’affaire. La louve se prépara alors à faire une chose très simple : poser ses petites fesses dans les ruines pour débusquer l’animal. Elle accompagna une paire de sentinelles comme les guerriers le faisaient souvent depuis qu’ils se sentaient envahis ; elle soupçonnait l’individu de connaître leurs chemins de ronde, de même que leurs horaires présumés. Il se planquait donc à ces moments-là. Elle se roula longuement dans le sable pour en imprégner son pelage, masquant au mieux son odeur. Par chance, il y avait très peu de vent. Elle se glissa dans les ruines en rasant le sol, humant l’air régulièrement. Comme prévu, les relents dégagés par sa cible ne ressemblaient déjà plus qu’à des résidus. Il avait décampé depuis une bonne heure, au moins.

Elle observa les bâtiments en pierre, remarqua un petit promontoire qui serait idéal. Elle grimpa agilement au sommet d’un vieux muret dépouillé de certaines pierres, laissant des trous par-dessus lesquels Cersei sauta comme s’ils n’existaient pas. Elle demeurait très sûre de ses mouvements malgré l’étroitesse du chemin de pierre. Légèrement surélevée, une plateforme en bois permettait de prendre de l’élan, puis de rejoindre l’étage décrépi. La louve se retrouva bientôt à son poste d’observation. Il ne lui restait plus qu’à attendre. Les sentinelles se méfièrent d’abord, refusant de la laisser seule. Elle les chassa durement, les accusant de vouloir faire capoter son plan.
Le loup méconnu se glissa dans les ruines en début de soirée. Il profitait des ombres pour se camoufler habilement. Elle esquissa un sourire carnassier. Il ne semblait pas avoir remarqué sa présence, probablement habitué à sentir les odeurs résiduelles des sentinelles à cause de leurs rondes régulières. Il était trop confiant. Quand il commença à manger une carcasse entamée — probablement volée, au passage — Cersei émergea discrètement de sa planque. Elle se laissa couler comme une perle de pluie le long des murets. Ses muscles roulèrent nonchalamment sous sa peau lorsque, d’un bond sauvage, la jeune louve s’élança de toutes ses forces sur le mâle au pelage clair. Il vacilla sous son poids, se renversa sur le côté en écarquillant les yeux. Ceux de la guerrière brillaient intensément. Il se débattit soudainement, referma les mâchoires sur son antérieur droit. Cersei recula sans émettre le moindre bruit, libérant sa proie. Le mâle mima de l’attaquer mais se dépêcha de faire volte-face pour fuir au dernier moment. Consciente de la possibilité, la jeune louve s’y était préparée. Elle se pressa dans son sillage. Sa petite taille la rendait moins rapide que lui avec ses grandes pattes mais il n’était pas entraîné comme elle. Il était presque un peu maigre. Elle aurait eu pitié de lui, sûrement, si le mâle n’avait pas joué la carte des provocations.

Il s’épuisa rapidement, contrairement à Cersei qui commençait à peine à s’échauffer. Elle demeura cependant derrière lui. Elle était si proche que sa queue lui fouettait régulièrement le visage. Elle s’empara de la patte arrière du loup, songeant que le meilleur moyen de l’empêcher de décamper était de lui arracher les membres. Elle cassa net le genou coincé entre ses crocs. Son congénère hurla de douleur en chutant dans le sable. Il haletait, les pupilles dilatées. Il se releva néanmoins d’un bond, manquant de retomber en voulant s’appuyer sur son pied brisé. Il claqua les mâchoires très peu de son museau, encourageant la guerrière à oublier ses nouveaux principes de générosité. Elle était chargée de tuer les menaces. Ce loup en était une. Elle se balança sur lui, l’écrasant de son poids. Ils roulèrent dans le sable durant quelques secondes, chacun cherchant à prendre l’ascendant sur l’autre. Elle réussit cependant à le plaquer sur le dos. Elle l’éventra du bout des griffes, puis referma ses crocs puissants sur la gorge afin de l’achever. Le mâle sombra, inerte, dans le silence des morts. Les blessures de Cersei restaient minimes. Elle avait écopé de quelques coups de crocs mais rien de méchant. Elle traîna le cadavre jusqu’au camp, appela Finwë avant de lui montrer la bête concernée ; il s’agissait d’un solitaire, à l’évidence.

« halloween »



Merci beaucoup aux petites mains qui me gâtent tant ! :coeur: Finwë, Ombre, vous êtes des amours. ;w;
Shadow of the Day.