V2
 
Derniers sujets
» 16 Décembre
Aujourd'hui à 14:01 par Nilaya

» Thunder ♀ - 4 mois - Solitaire [LIBRE]
Aujourd'hui à 0:11 par Destin

» Sonveen ♂ - 2 ans - Solitaire [LIBRE]
Aujourd'hui à 0:03 par Destin

» 15 Décembre
Aujourd'hui à 0:00 par Destin

» Présentation de Meliodas
Hier à 20:24 par Meliodas

» Présentation de Tekoa
Hier à 20:04 par Finwë

» SLAP YOUR MAMA [PV]
Hier à 19:26 par Cersei

» Silver mirror - feat Cersei
Hier à 18:25 par Cersei

» 14 Décembre
Hier à 0:01 par Destin


Hello there ! - feat Idéale

Miroir de Brume
TorakMiroir de Brume
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
42/100  (42/100)
Agilité:
49/100  (49/100)
Endurance:
41/100  (41/100)
avatar
Messages : 97Points : 281Age : 1 anSexe : MâleRang : SentinelleBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 3 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone :

Lun 8 Oct - 21:17



HELLO THERE !

Force : 27
Agilité : 30
Endurance : 26

Torak & Idéale

La nuit était fraîche. Haut dans le ciel, la lune brillait dans un ciel sans nuages, que constellaient de nombreuses étoiles. Une brise légère apportait occasionnellement un air glacial sur les terres. La clairière dite "aux papillons" avait changé d'atmosphère, ses hôtes ailés ayant disparu pour la nuit, laissant les lucioles prendre le relais et illuminer l'endroit par leur nombre impressionnant. L'endroit demeurait magnifique de jour comme de nuit, installant une ambiance presque mystique dans ce monde pourtant détruit. C'était la scène idéale pour une rencontre ou un moment intime. Et c'était ce qui allait arriver ce soir. Dans un certain sens. Et avec beaucoup de chance.
Lorsque Torak arriva sur place, il promena d'abord son regard ambré sur les multitudes de loupiotes qui parsemaient les hautes herbes avec émerveillement. Ce qu'il faisait ici, hors des terres de sa meute ? Il n'en savait trop rien. Il avait eu envie de marcher et ses pas l'avaient amené jusqu'à la clairière. Le jeune Prodige s'ennuyait en ce moment. Il savait qu'il avait amplement les capacités pour devenir sentinelle, son mentor et père le lui avait dit. Mais il savait aussi qu'il n'intégrerait son rôle qu'une fois ayant atteint l'âge adulte, comme tout le monde depuis la nuit des temps. Et l'âge adulte était proche, très proche même. Dans moins d'une lune ... Mais c'était si long une lune ! Alors Torak explorait, s'aventurait sur les terres neutres qu'il n'avait que trop peu foulé.
Le jeune mâle s'accroupit dans les fourrés et s'avança en rampant d'une luciole. Il était silencieux comme une ombre, bien que son pelage d'un blanc ne trahisse indéniablement sa présence. Heureusement pour lui, les insectes étaient loin d'être alertes. Soudainement, le jeune loup bondit vers l'avant et referma ses mâchoires d'un coup sec. Un vrombissement et le chatouillement des ailes dans sa gueule lui indiquèrent qu'il avait attrapé sa proie. Le loup ouvrit légèrement la gueule, laissant une lumière jaune passer entre ses crocs. Il laissa la luciole avancer vers l'air libre pour cette fois-ci la croquer une fois qu'elle atteignit ses babines. La lumière failli et s'éteignit lentement, tandis que Torak recrachait l'insecte au goût peu ragoûtant.
Ce ne fut que lorsqu'il releva la tête qu'il remarqua qu'il n'était pas seul. Plus loin, dans la clairière, une ombre se dressait. Une ombre lupoïde assez petite et fine. Torak huma l'air nocturne et y repéra l'odeur d'une congénère. Une femelle ? Intéressant. Elle avait l'air seule. Qui sait, peut-être cherchait-elle l'amour ? Et comme Torak se trouvait là, le Destin devait vouloir qu'ils se rencontrent. C'était donc avec ces convictions que le jeune Inkyva s'était avancé vers la solitaire. Maintenant qu'il la voyait de près, elle était assez charmante, avec son pelage aux reflets roux et ses yeux dorés. Le mâle esquissa son plus beau sourire avant de la saluer avec un mouvement de la tête respectueux.
«Bonjour, charmante demoiselle., dit-il d'une voix qui se voulait suave au possible. Que faites-vous ici toute seule ?»
Torak savait que ça fonctionnerait. Et puis, même si ses méthodes d'approches n'étaient pas au point, il pouvait toujours compter sur sa beauté et sa musculature pour impressionner cette nouvelle rencontre.


REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Rion !:
 
Brise Téméraire
IdéaleBrise Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
0/100  (0/100)
Agilité:
1/100  (1/100)
Endurance:
0/100  (0/100)
avatar
Messages : 19Points : 22Age : 2 ans et 1 mois.Sexe : Femelle.Rang : Solitaire.Blessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Mar 9 Oct - 12:41
Hello there !
F. 5 | A. 10 | E. 5
Dormir. Si tôt ? Ce ne serait pas très productif. C'est du moins ce que pense Idéale, tandis qu'elle rôde dans les alentours de ce qu'elle considère comme son petit coin de territoire, là, tout proche de là tanière qu'elle s'est érigée depuis son arrivée ici. Les lumières bleutées la réconfortent avant de s'endormir, c'est quelque chose qui l'apaise et si au début elle râlait de la façon qu'elles avaient de l'empêcher de dormir, elle a fini par s'y habituer et, désormais, c'est à peine si elle pourrait passer une nuit correcte sans elles.

Mais ce soir, les papillons se sont éteints. Oui, éteints comme la lumière d'une maison que l'on quitte. Où sont-ils passés ? Idéale n'en sait pas grand chose, mais elle imagine qu'ils ont dû fuir pour une bonne raison et qu'ils seront de retour dès demain à l'aube. Alors, dans le silence de la nuit qui débute, la rousse marche tranquillement de sa démarche presque féline. Elle ne l'a jamais fait exprès, d'être belle, d'être attirante. Bien sûr, elle en est consciente et ne s'en cache pas, pourquoi s'en vouloir si quelque chose nous a été donné ? Pourquoi faudrait-il obligatoirement s'en excuser auprès des autres ? Idéale n'est pas comme ça. Si quelqu'un lui fait remarquer qu'elle est belle, elle dira : merci, je sais. C'est la vérité. Elle le sait. Pourquoi mentir ?

Le sombre de la nuit est une bonne manière de gagner en agilité. Courir jusqu'à ne plus en pouvoir, éviter les arbres à peine visibles, faire de l'exercice tout simplement, la Téméraire a toujours aimé. Ainsi, elle ne s'en prive pas ; prenant une grande inspiration, elle s'élance, prenant des virages serrés en dérapant, usant de ses formes et de ses muscles qu'elle fait rouler pour ne pas tomber. Mais alors qu'elle s'essouffle et sent ce souffle de liberté sur son dos, une odeur l'interpelle. La femelle s'arrête, pas forcément brusquement puisqu'elle n'est pas du genre à paniquer pour rien. Plus souvent, c'est elle qui a la situation en pattes. Ainsi, elle lève le museau au ciel, constatant qu'elle a l'avantage de la direction du vent. S'approchant en silence, elle surplombe donc le corps de celui qu'elle peut voir dans la lumière de la lune. Il a une odeur qu'elle a déjà senti dans les parages, une odeur qui surmonte bien souvent toutes les autres. Il fait partie d'une meute, c'est évident.

« Bonjour, charmante demoiselle. Que faites-vous ici toute seule ? » demande-t-il en s'approchant sans plus de craintes, un sourire charmeur au coin des babines.

Idéale tique. Levant un sourcil dans une expression de surprise non masquée, elle détaille le loup qui s'est approché sans honte aucune, prenant de longues minutes silencieuses avant de lui répondre. Tant pis s'il se demande ce qu'il se passe, la rousse n'est pas du genre à adapter ses propres besoins à ceux de son interlocuteur. L'immaculé n'est qu'un gamin, un gamin qui visiblement a plus chaud aux fesses qu'elle-même durant ses chaleurs. Un sourire amusé et peut-être un peu condescendant se dessine sur les babines de la Téméraire, tandis qu'elle lance de sa voix un peu cassée, plus naturellement que par l'effort qu'elle vient d'effectuer :

– Je pourrais te retourner la question. Où sont tes parents ?


Elle aime taquiner, Idéale, ainsi elle penche la tête sur le côté en feintant la pure curiosité. Cela n'a rien de mesquin ou de purement méchant, c'est simplement qu'elle ne peut tenir une discussion ennuyeuse et plate comme certains autres en sont capables. Et puis, la rousse n'est pas du genre à dévoiler beaucoup d'informations sur elle-même, à vrai dire ne serait-ce qu'obtenir son prénom est déjà relativement compliqué. Cela n'a rien d'une crainte qu'elle possède, c'est simplement qu'elle apprécie être mystérieuse et avoir l'avantage sur un pair.

CODE ©️️ I DON'T CARE




Miroir de Brume
TorakMiroir de Brume
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
42/100  (42/100)
Agilité:
49/100  (49/100)
Endurance:
41/100  (41/100)
avatar
Messages : 97Points : 281Age : 1 anSexe : MâleRang : SentinelleBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 3 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone :

Jeu 11 Oct - 11:44



HELLO THERE !

Force : 27
Agilité : 30
Endurance : 26

Torak & Idéale

Elle le détailla des pattes à la tête, et Torak ne broncha pas pendant cet examen. Était-elle impressionnée par sa puissance et son corps d'Apollon ? Probablement. Elle étira un sourire qui ne fit qu'ajouter à son charme, ce qui conforta le jeune mâle pour la suite. Il allait prendre une posture encore plus confiante quand la jolie louve lui adressa finalement la parole.
«Je pourrais te retourner la question. Où sont tes parents ?, lâcha-t-elle.
Adieu confiance en soi, adieu fierté, adieu espoir de trouver l'âme sœur ce soir. Si il avait été une souris, Torak se serait probablement terré dans le premier terrier venu pour ne plus en sortir avant de longs jours. Mais malheureusement pour lui, sa corpulence ne lui permettait pas ce luxe et sa dignité blessée lui imposait toutefois de ne pas se sauver en courant. Bon, d'accord, c'était plutôt mal parti mais il n'allait pas faire le plaisir à la louve de le voir se ramasser comme un louveteau qu'on avait grondé. Une fois l'effet de surprise passé, il s'éclaircit la gorge d'un petit toussotement et, ramassant les morceaux de son éternelle fierté éparpillés en peu partout, reprit consistance et afficha un air indifférent.
-Oh mais je ne suis plus un louveteau, loin de là. Mon nom est Torak, je suis l'une des meilleures sentinelles de ma meute., dit-il d'une voix sûre.
Mentir, lui ? Bien sûr que non ! Il avait juste légèrement modifié quelques points. Il aurait un an et donc son rang de sentinelle dans un mois, alors il pouvait bien prendre un peu d'avance dans ses affirmations, non ? Et puis, il était sûr qu'il serait effectivement l'un des meilleurs de son rang, derrière son père bien sûr. Alors après tout, il ne faisait que dire la vérité. Une vérité qui se réaliserait très prochainement.
Alors que sa conscience cherchait à savoir si il devait se sentir coupable ou non, il décida de ne pas abandonner immédiatement. Il venait de se rattraper, peut-être que la louve le prendrait plus au sérieux désormais ? Dans ce cas, il avait toujours une chance de la séduire.
-Puis-je savoir votre nom ? Je suis sûre qu'il est aussi charmant que vous.», osa-t-il dire.
Si elle lui donnait son nom, alors ce serait une petite réussite personnelle pour lui. Jusqu'à maintenant, toutes les femelles qu'il avait abordées s'étaient contentées de s'en aller en levant les yeux au ciel ou en soupirant. Mais la solitaire était encore en face de lui. Oui, il avait définitivement ses chances.


REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Rion !:
 
Contenu sponsorisé

Hello there ! - feat Idéale