Derniers sujets
» Partenariat avec LGDC UGSF
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyMar 20 Aoû - 20:29 par Invité

» Présentation de Apache [100%]
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyVen 9 Aoû - 16:00 par Apache

» Nouvelles de LGDC Wild Spirit
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyLun 8 Avr - 20:13 par Invité

» Earth Wolf - FOOTER
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyLun 8 Avr - 10:55 par Invité

» Devenir partenaire
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyJeu 28 Mar - 22:39 par Invité

» Spyros Kingdom - SIMPLE
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyDim 24 Mar - 14:25 par Invité

» Des Nouvelles de Winter's War.. en retard :')
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyMar 12 Mar - 17:54 par Invité

» alive [TORAK]
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyVen 8 Fév - 15:15 par Niflheim

» C'est rouge. Si ce n'est de l'amour, ce sera du sang.
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë EmptyJeu 7 Fév - 16:29 par Destin


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë

Mystères du Temps
PandoraMystères du Temps
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci16/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (16/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci19/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (19/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci14/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (14/100)
Pandora
Messages : 51Points : 149Age : 8 moisSexe : FemelleRang : ApprentieBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 1 bonus soin
2 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 1538515934-pandora100

Lun 17 Déc - 12:41



Entraînement 1

Force : 13
Agilité : 16
Endurance : 12

Pandora & Torak & Cersei & Lenwë

Pandora trottait gaiement derrière Torak. Impatiente de s'entraîner, elle piaffait d'excitation et avait beaucoup de mal à ne pas s'élancer en avant. La petite louve ne put cependant s'empêcher de bondir aux devants de son frère lorsqu'ils arrivèrent dans la clairière. Elle se roula dans l'herbe sous le regard exaspéré de la sentinelle avant de se redresser d'un bond, lui lançant une regard interrogateur. Le mâle lui fit signe de patienter et Pandora s'assit bruyamment en lâchant un long soupir, avant de se relever aussitôt, ne supportant pas l'immobilité. Bientôt leurs deux autres partenaires se montrèrent et Pandora afficha une moue mauvaise en s'apercevant qu'elle était la plus petite du groupe. Pire encore, l'une des deux louves grises était une véritable géante ! Cependant l'attention de l'apprentie fut attirée par l'autre louve, qui échangeait un regard très étrange avec son frère. Lorsqu'elle comprit ce que cela signifiait, un large sourire moqueur s'afficha sur les babines de la louve noire, qui ne put s'empêcher de les embêter un peu.
«Alors, c'est pour quand les louveteaux ?, pouffa-t-elle.
Elle se tourna vers la femelle avec un air tout à fait sérieux.
-Torak est un vrai boulet, je te préviens., l'avertit-elle.
Pandora se délectait des expressions qui venaient de faire surface sur les visages du petit couple. Satisfaite de son rôle, elle s'assit face à eux avec un air fier.
-Nous sommes là pour nous entraîner. Finwë m'a donné ses directives. Torak m'affrontera. Cersei affrontera Pandora. Nous devons apprendre à nous adapter à toutes sortes d'ennemis plus ou moins forts.», les coupa Lenwë.
Aussitôt l'apprentie fut sur ses quatre pattes de nouveau. Elle se plaça face à Cersei et banda ses muscles, prête à esquiver. Elle n'était pas folle, elle ne tenait pas à se prendre ce gros boulet en pleine face. Mais elle était plus petite et très agile. Elle se servirait de ces atouts pour faire durer le combat. Soudain, Cersei s'élança vers elle et Pandora prit une grande impulsion pour bondir hors de sa portée. Elle atterrit un peu plus loin, se réceptionnant agilement dans l'herbe, avant de courir vers son adversaire. L'apprentie accéléra l'allure et, de toutes ses forces, elle fonça dans le flanc de la louve. Néanmoins son attaque eut l'effet d'une simple brise et la riposte de la guerrière envoya Pandora rouler au sol. Cette dernière s'empressa de se relever et se plaça de nouveau face à Cersei. Elle allait devoir être prudente, la guerrière était beaucoup plus forte qu'elle ...


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Oracle !:
 
Ombre d'Argent
CerseiOmbre d'Argent
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci53/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (53/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci44/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (44/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci38/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (38/100)
Cersei
Messages : 132Points : 314Age : 1 anSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 1 bonus anti-famine
1 Écorce Brune
1 Baie Cœur de Mer
1 Mousse des Marais
1 Toile d'Araignée
1 Miel
+2 dés de chasse bonus
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 8t1f

Lun 17 Déc - 15:27

ACCROCHE-TOI OU DÉGAGE

L’ancienne Navnik soupire. Renoncer au gouffre séparant Sekmet et sa meute est encore difficile pour elle ; elle a beau en apprécier et reconnaître quelques-uns, sa réticence naturelle à leur égard se pointe à chaque fois qu’elle les laisse derrière elle. Autant dire que ce n’est pas simple pour elle. Son Alpha est préoccupée par les tensions susceptibles de renaître de leurs cendres, aussi cherche-t-elle à créer des brèches pour que l’amitié s’engouffre dans les cœurs… et ça passe évidemment par l’entraînement groupé.

Des Navnik contre des Sekmet. Elle est joie et bonheur la petite Cersei. Pire, on peut dire qu’elle transpire l’allégresse — comme en témoigne d’ailleurs son soupir désabusé alors que les deux femelles avancent progressivement jusqu’à la clairière où est censé avoir lieu l’exercice. La présence de Lenwë ne la dérange pas, loin de là ; mais leurs partenaires vont sûrement changer ce moment en quelque chose de très désagréable.
Elle râle silencieusement une dernière fois avant de poser la patte sur le champ de bataille. Quand elle réalise que l’un des Sekmet est Torak, son cœur s’emballe. Un sourire mutin apparaît sur ses lèvres et ses yeux commencent à briller d’un plaisir presque hautain. Elle n’a pas oublié la promesse laissée en suspens à leur dernier entraînement et compte la lui rappeler ce jour-même. Pas question de perdre.

La seconde tête est cependant un microbe. Le front de Cersei se barre d’un pli inquisiteur, cherchant visiblement à remettre la gamine sans y parvenir. Pas moyen de se rappeler à qui elle est, celle-là. Une moue passe furtivement sur le visage de la Navnik dont l’organe palpitant est étrange depuis quelques temps ; dans son crâne, le seul élément qui parvient à prendre le dessus sur le reste, c’est que la jeune louve noire se tient aux côtés de Torak. Encore une de ses conquêtes ? Il n’a donc aucune limite ? Quel dépravé !
Elle grogne intérieurement mais reste de marbre visuellement. Personne ne peut deviner son trouble, ils ne la connaissent pas assez pour ça. L’écervelée ouvre la bouche et, instantanément, la fille d’Argent se braque. L’autre paraît fière de sa bêtise — une blague dont la subtilité n’arrache même pas un sourire à l’aînée qui, au contraire, se contente de retourner une œillade sévère à la noire, puis une seconde pour le mâle.

— Je sais ce qu’il est., que Cersei lâche d’une voix monotone et glaçante.

Lenwë intervient. Les oreilles de la Navnik pivotent dans sa direction, suivies rapidement par ses yeux dont la lumière torve en dit long sur ce qu’elle éprouve à ce moment précis : de la frustration. Être coincée avec l’énergumène ne lui va absolument pas. Elle veut un entraînement utile, pas jouer la nounou d’une pucelle à moitié délurée.
Elle se place néanmoins en garde. Lenwë est la fille de son Alpha, ce qui la rend par la même occasion supérieure à elle sur le plan hiérarchique.

Une idée pointe cependant dans un coin de son crâne. Elle qui est si en colère aujourd’hui -aussi bien à cause de la morveuse que du comportement de Torak au cours de leur mission de chasse aux ours- peut maintenant se défouler. Elle ne connaît pas la noire ; alors pourquoi se priver de l’esquinter un peu ? Peut-être même la faire pleurer. Histoire qu’elle n’oublie plus jamais que la place des louveteaux est dans la tanière, pas ailleurs.

Forte de ce dessein, Cersei concentre un peu de son énergie dans ses pattes arrières. Elle ne montre pas les crocs, ne cherche même pas à se gonfler pour paraître impressionnante. Elle est déjà énorme comparée à la molécule sombre. Elle relâche la pression dans un bond qui la propulse en avant ; en deux foulées elle est sur la gamine qui l’esquive sans problème. Parfait. Elle essaie de contre-attaquer, ce qui n’a pour effet que d’installer un rictus supérieur sur les babines de la plus âgée. Elle ne se retourne pas en sentant les chatouilles sur ses côtes. Elle se contente d’avancer d’un pas. Elle abat ensuite son postérieur gauche sur le petit corps menu qui s’envole presque sous la violence du coup.

D’un mouvement lent, l’allure prédatrice et les yeux brûlants d’une fièvre animale, Cersei fait volte-face pour jauger le louveteau. Elle veut qu’elle comprenne bien où elle fout les pattes ; car la Navnik sera comme son père aujourd’hui : ne tolérant jamais le plus petit échec et n’acceptant pas l’oisiveté des mômes.
L’enfant paraît se contrôler difficilement, d’ailleurs. Elle semble toujours en train de trépigner, cherchant quoi faire de sa propre peau. Elle sourit. Une faiblesse est une faiblesse, après tout. L’hyper réactivité de l’adolescente peut être sa plus grande alliée à ce moment précis ; la guerrière décide donc de s’engouffrer dans cette faille.

Elle prend de l’élan et se précipite dessus. Par chance, la clairière étant petite et le terrain plus praticable que le désert, ses forces se consument moins. Elle mime le saut, laisse miroiter qu’elle va attaquer de face alors que ce n’est pas du tout son style ; au lieu de cela, se félicitant de voir la petite noire se déplacer sur la droite pour éviter le choc, Cersei pile au dernier moment et se retrouve face à la louve, la surplombant de toute sa hauteur. Elle dévoile ses crocs et pousse un long grondement rauque qui résonne aux alentours. Elle avance, elle la force à reculer jusqu’à être acculée contre un arbre.
Là, la Navnik feint de se détourner. Alors que personne ne le soupçonne, la guerrière balance brutalement son antérieur vers celui de la femelle, puis ses crocs vers la cuisse. Elle profite du déséquilibre provoqué pour la lâcher et la percuter avec son flanc, l’obligeant à chuter. Cersei se place ensuite au-dessus d’elle, la forçant à rester sur le dos. Elle serre ses mâchoires autour de la gorge fine et exerce un peu plus de pression à chaque seconde, se sachant beaucoup plus forte que le louveteau. Elle ne cherche pas à lui faire mal, mais à la contraindre. À la forcer à se soumettre, chose qui lui est manifestement étrangère.

Au bout d’une poignée de minutes interminables, Cersei renonce à appuyer sur la trachée de la morveuse et ancre ses deux prunelles à l’éclat dansant dans celles de la fillette aux billes bleues.

— « Torak est un vrai boulet » hein ? Je crois que tu ne t’es pas bien regardée, petite peste.

35 ❙ 18 ❙ 14


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 43821_v

Merci beaucoup aux petites mains qui me gâtent tant ! :coeur: Finwë, Ombre, vous êtes des amours. ;w;


Dernière édition par Cersei le Lun 17 Déc - 19:39, édité 2 fois
Miroir de Brume
TorakMiroir de Brume
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci73/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (73/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci73/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (73/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci70/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (70/100)
Torak
Messages : 103Points : 295Age : 1 anSexe : MâleRang : SentinelleBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 3 dés de Chasse
2 dés de Pillage
+1 bonus santé
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 1537780378-torak100

Lun 17 Déc - 19:27



Entraînement 1

Force : 42
Agilité : 49
Endurance : 41

Torak & Pandora & Cersei & Lenwë

Torak adorait s'entraîner. Mais ce que Torak aimait moins, c'était s'entraîner avec Pandora. Si sa petite sœur était ravie, lui en voulait quelque peu à sa mère de lui avoir imposé l'apprentie. Il aimait sa sœur, là n'était pas le souci, mais ce qu'il appréciait moins c'était son don incroyable pour les conneries. Don qui venait encore une fois de se manifester alors qu'il saluait Cersei. La sentinelle se décomposa devant la louve lorsque Pandora parla, et il se ratatina encore plus lorsque la guerrière se tourna dans sa direction avec un regard meurtrier.
«Je sais ce qu’il est., cracha la louve.
Voilà qui était dit, et avant d'avoir le temps de s'excuser pour le comportement de sa sœur, Lenwë annonça le début de l'entraînement et le groupe se sépara en deux pour avoir un peu plus de place. Torak lança un regard inquiet à Cersei et Pandora avant de suivre Lenwë. Il espérait que la première ne lui en voudrait pas trop et que la seconde aurait l'intelligence de se taire pour une fois. Le duo s'arrêta à quelques pas des autres femelles, assez proches pour se voir mais suffisamment loin pour ne pas se déranger dans leurs combats respectifs.
Torak se plaça face à Lenwë et les deux loups se tournèrent autour longuement. Le mâle savait qu'il n'aurait aucun mal, aussi voulait-il laisser à Lenwë l'avantage d'attaquer en premier. Mais, voyant que celle-ci ne se lançait pas, le mâle pivota brusquement et s'élança dans la direction de son adversaire. Il la bouscula d'un puissant coup d'épaule et Lenwë roula au sol. Cependant, ne voulant surtout pas blesser la princesse, Torak la laissa se redresser sans attaquer de nouveau. Lenwë se remit sur pattes et tenta une contre-attaque, mais la sentinelle était bien campé sur ses membres solides et il encaissa le coup sans broncher. Il lutta quelques instants avec la guerrière, tous deux forçant sur leurs muscles pour renverser l'autre. Dans un moment de faiblesse de la part de Lenwë, Torak la bouscula de nouveau et brisa sa défense, faisant céder la louve qui chuta sous son poids. Le mâle se redressa avec un air fier. Cependant, lorsqu'il posa son regard sur Lenwë, il vit que la louve ne bougeait plus. Elle demeurait allongée dans l'herbe, silencieuse. Soudain pris de panique, Torak s'approcha de la louve.
-Lenwë ?
Aucune réaction. Torak s'avança encore et la bouscula du museau. Et si il avait été trop brusque ? Et si il l'avait blessée ou ... tuée ? Pas le temps d'y penser. Soudain, Torak fut renversé par une ruade de la louve qui se redressa d'un bond avant de se positionner au-dessus de lui avec un air triomphant. Le cœur de Torak battait la chamade, tentant de retrouver un rythme normal après la peur qu'elle venait de lui infliger.
-Ne sous-estime jamais tes ennemis, et surtout ne leur accorde aucune pitié., scanda la louve argentée.
Elle le laissa se relever et Torak s'exécuta, s'ébrouant d'un air gêné. Il venait de se faire avoir par une louve beaucoup moins forte que lui ... Il lança un regard discret en direction de Cersei, priant pour qu'elle n'ait pas remarqué sa cuisante défaite mais heureusement pour lui la louve était occupée à affronter sa sœur. Cependant, quelque chose clochait ... La guerrière avait plaqué Pandora au sol, mais leur combat semblait plus violent qu'un simple entraînement. Torak allait s'enquérir de la situation lorsque les mâchoires de Lenwë se refermèrent sur sa queue et le tirèrent en arrière.
-C'est ici que ça se passe !», sermonna la louve.
Torak délaissa l'étrange scène pour reprendre l'entraînement. Cersei ne ferait pas de mal à Pandora, il en était sûr. Il avait dû mal voir ce qui se produisait. Et puis, si quelque chose se passait il pouvait être sûr que sa sœur lui casserait les oreilles pendant tout le retour avec ça.



Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Rion !:
 
Lune d'Hiver
LenwëLune d'Hiver
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci8/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (8/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci13/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (13/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci10/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (10/100)
Lenwë
Messages : 55Points : 183Age : 1 an et demiSexe : FemelleRang : GuerrierBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucune blessures / maladiesDé & bonus possedé : 2 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë L1ge

Lun 17 Déc - 20:20



Entraînement 1

Force : 5
Agilité : 9
Endurance : 6

Lenwë & Pandora & Cersei & Torak

Lenwë devait s'améliorer. C'était une chose qui était nécessaire désormais, car sans cela elle ne serait jamais utile à sa meute. Ainsi la louve s'était portée volontaire pour participer à l'entraînement instauré par sa mère. Elle était partie en direction de la clairière avec Cersei, y rejoignant Torak ainsi qu'une petite louve noire nommée Pandora. La guerrière connaissait moins cette dernière, elle savait juste qu'elle était l'apprentie de son cousin Belphegor. Dès leur arrivée cependant, la jeune louve se montra insolente au possible et Lenwë fut obligée de rappeler à l'ordre le groupe avant que le conflit ne se déclenche. Elle donna les directives de sa mère et se prépara à affronter Torak. Le mâle était doté de muscles puissants, elle savait qu'elle ne l'emporterait pas par la force. Elle subit le premier coup qui l'envoya rouler, puis se redressa aussitôt. La louve s'élança vers la sentinelle à toute allure, ses grandes pattes lui permettant de couvrir la distance en quelques foulées. Elle bouscula ce dernier et lutta de toutes ses forces. Ses muscles la tiraillaient tandis qu'elle opposait toute sa résistance à la force supérieure du mâle. Lenwë résistait, faisant peser tout son poids sur l'épaule repoussant l'assaut. Cependant, ses muscles commencèrent à lâcher et elle sut qu'elle ne pourrait gagner. Alors la louve se laissa tomber au sol. Elle grimaça lorsque son adversaire tomba sur elle et s'immobilisa avant qu'il ne se redresse. Elle se figea, retenant son souffle tandis qu'elle sentait l'odeur de la peur émaner de Torak. Elle attendit qu'il s'approche, encore un peu ... puis bondit sur lui. L'effet de surprise lui donna l'avantage et la louve renversa son adversaire au sol, l'y maintenant à l'aide de ses pattes avant. Elle regarda le mâle de haut.
«Ne sous-estime jamais tes ennemis, et surtout ne leur accorde aucune pitié., lança-t-elle non sans fierté.
Elle le libéra ensuite et se félicita mentalement. Lorsque la force ne suffisait pas, il fallait toujours utiliser la ruse, et elle s'était servie du point faible de Torak pour le vaincre. Car malgré l'affection apparente de ce dernier pour Cersei, Lenwë savait qu'il n'osait être trop violent avec les femelles par principe. Elle ne s'excusa cependant pas pour la frayeur qu'elle avait causé. Torak devait apprendre à considérer tous ses adversaires comme dangereux, sans tenir compte de leurs différences. Elle le rappela à l'ordre tandis qu'il se souciait des deux autres louves. Refermant ses mâchoires sur la queue de son adversaire, elle tira en arrière de toutes ses forces en veillant cependant à ne pas le blesser, et l'entraîna de nouveau dans l'entraînement. Lenwë se jeta sur le mâle sans lui laisser le temps d'être distrait de nouveau et se saisit de son encolure, plantant ses crocs dans l'épaisse fourrure. Elle secoua la tête et consolida sa prise, les muscles de son cou tendus pour minimiser les mouvements du loup qui tentait de se débarrasser d'elle. Torak parvint cependant à la bousculer de nouveau, et tandis qu'ils roulaient au sol, Lenwë lui asséna de violents coups de pattes dans l'estomac pour le faire lâcher prise. Lorsqu'elle y parvint enfin, elle se redressa d'un bond pour lui faire face de nouveau, haletante mais bien déterminée à ne pas abandonner de si tôt.
-Tu te bats bien.», commenta-t-elle à l'intention de son adversaire.
Puis elle fouetta l'air de sa queue, attendant l'affrontement suivant.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë C0tt
Mystères du Temps
PandoraMystères du Temps
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci16/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (16/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci19/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (19/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci14/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (14/100)
Pandora
Messages : 51Points : 149Age : 8 moisSexe : FemelleRang : ApprentieBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 1 bonus soin
2 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 1538515934-pandora100

Lun 17 Déc - 21:06



Entraînement 1

Force : 13
Agilité : 16
Endurance : 12

Pandora & Torak & Cersei & Lenwë

Cersei la chargea et Pandora se prépara à l'esquive. Alors que la guerrière était proche d'elle, l'apprentie bondit sur le côté, affichant déjà un grand sourire. Cependant, Cersei s'arrêta et se tourna aussitôt vers elle en grondant. Pandora, intimidée par la louve, recula. Cependant, un grognement mauvais sortit de sa gorge tandis qu'elle essayait à son tour d'intimider l'autre. Derrière l'apprentie, un arbre bloqua sa progression et alors que Cersei semblait arrêter sa mascarade, elle frappa Pandora dans les pattes, avant de l'envoyer au sol d'un autre coup plus violent que le précédent. La petite louve tomba lourdement et n'eut pas le temps de se redresser avant que son adversaire ne la maintienne en place puis referme ses mâchoires sur sa gorge. Pandora déglutit et ses grondements s'intensifièrent tandis que la louve augmentait la pression. La rage l'envahit tandis qu'elle tentait de se dégager des crocs de la guerrière, en vain. Ses pattes arrières martelaient le ventre de la louve grise et ses crocs claquaient dans le vide, ne parvenant pas à atteindre leur cible dans cette position. Pandora bouillonnait et chaque seconde intensifiait la haine qu'elle nourrissait à l'égard de Cersei. Finalement, alors que la fatigue obligea l'apprentie à se débattre plus faiblement, l'autre lui lâcha la gorge.
««Torak est un vrai boulet» hein ? Je crois que tu ne t’es pas bien regardée, petite peste., cracha Cersei.
C'était le mot de trop pour Pandora. Tremblante de rage, elle gronda et avec une rapidité fulgurante elle se jeta sur le museau de Cersei. La petite louve y claqua des mâchoires, ses crocs se refermant un court instant sur la truffe de son adversaire. Elle se fichait de lui faire mal. Elle ne l'aimait pas. Sous la douleur de sa morsure Cersei eut une seconde de recul et Pandora en profita pour se glisser habilement hors de ses pattes. L'apprentie se redressa et fit face à l'autre louve. Son pelage de jais était ébouriffé sur son dos, tandis que ses oreilles étaient couchées sur son crâne et son regard mauvais dirigé droit sur Cersei.
-Et toi tu es complètement folle !, rétorqua-t-elle. Je ne comprend pas comment mon frère peut être ami avec toi !»
Sur ces mots, Pandora se jeta de nouveau sur la louve. Peu importe si l'autre la menaçait de nouveau, elle voulait juste lui montrer qu'il ne fallait pas la prendre pour un louveteau. Elle bouscula la guerrière à plusieurs reprises, reculant ensuite à toute allure pour esquiver ses contre-attaques. La petite louve mettait toute sa force dans ses coups, motivée par l'envie de prouver sa valeur. Elle en profitait pour pincer l'autre louve à multiples reprises, jubilant de parvenir à la toucher malgré sa soi-disant supériorité. Cependant plus elle enchaînait son manège, plus la fatigue la gagnait.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Oracle !:
 
Ombre d'Argent
CerseiOmbre d'Argent
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci53/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (53/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci44/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (44/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci38/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (38/100)
Cersei
Messages : 132Points : 314Age : 1 anSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 1 bonus anti-famine
1 Écorce Brune
1 Baie Cœur de Mer
1 Mousse des Marais
1 Toile d'Araignée
1 Miel
+2 dés de chasse bonus
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 8t1f

Lun 17 Déc - 22:30

ACCROCHE-TOI OU DÉGAGE

La seule chose que la Navnik peut reconnaître -sans savoir si c’est positif ou négatif- c’est que l’enfant ne se démonte pas. Elle se laisse intimider mais pas complètement détruire sur le plan émotionnel ; ce qui est plutôt rare chez les jeunes loups. Ils sont plus naturellement amenés à se soumettre avant que les coups ne pleuvent, plutôt qu’à les essuyer en conservant un semblant de férocité. La gamine n’en est pas peu dotée, en fait.

La suite des événements lui en donne confirmation. Répondant avec une vivacité peu ordinaire à ses propos, la jeune femelle commence à la rouer de coups. Celui qui la surprend le plus reste encore ce mouvement si brutal qui consiste à la mordre au museau ; si Cersei a eu la délicatesse de se contrôler, le louveteau ne s’encombre manifestement pas de ces convenances. Aussi, la Navnik ne ressent plus le besoin de se montrer sous un bon jour. Elle recule vivement, laissant la morveuse fuir. Elle espère au fond d’elle que la peste rejoigne Torak ou disparaisse purement et simplement, mais le combat semble au contraire l’avoir galvanisée. La guerrière plisse les cils, ne reconnaissant pas la lueur qui irrigue ses yeux. C’est quelque chose qui paraît presque vicieux pour elle. Quelque chose qui rappelle la maladie. Comme une âme probablement pure par le passé et maintenant caressée par un démon. Il n’y a plus ce sourire dédaigneux et supérieur sur ses lèvres, juste une moue farouche et énervée.

L’enfant n’est visiblement pas capable de se maîtriser, chose qui a toujours profondément révulsé le père de Cersei. Lui-même s’est ingénié très tôt à lui apprendre comment freiner ses pulsions et caprices d’enfant, jugeant que seuls les jeunes élevés à la « dure » deviennent humbles et utiles à leur société. Et, en regardant l’énergumène, la Navnik comprend que son père a sans doute sauvé son adolescence et les années qui suivront. Elle l’écoute à peine vociférer dans son coin, essayant de paraître intimidante. Elle tique sur le titre de « frère » et réalise son erreur.
Elle penche la tête sur le côté, la regarde revenir à la charge avec brutalité, pinçant sa peau et griffant ses chairs sans parvenir à la blesser. Elle est trop petite, trop désordonnée. Trop tout, finalement. Trop jeune aussi, sûrement. Elle ne réagit pas, la laisse se défouler. Elle sait qu’une technique aussi stérile va simplement précipiter la gamine vers l’épuisement. À ce moment-là, sûrement, Cersei lui montrera comment on se bat vraiment.

Les secondes s’écoulent. La Navnik n’a que de brefs frémissements sous les marques de colère ; après tout, celle-là l’empêche de porter de vrais coups susceptibles de la blesser. Elle se contente de lui labourer le poils, d’en arracher par moment quelques touffes qui tombent sur le sol. Quand elle la sent se fatiguer, la vigilance anesthésiée par ses débordements et ses grognements vains, la guerrière repousse les assauts de la noire en lui assénant un coup de patte à la mâchoire. Elle recule, prend de l’élan en le concentrant dans ses pattes arrières -légèrement fléchies, son corps se penche alors vers l’avant- et la percute sans ménagement. Elle n’attend pas que la juvénile se relève, elle l’attrape purement et simplement à la gorge ; seulement, cette fois il n’est pas question de la dominer. Elle la prend, la serre autant qu’il est possible de le faire sans lui infliger une douleur trop vive et la traîne lentement sur le sol. Ce geste-là, son père l’a déjà eu contre Cersei elle-même. Sauf que lui serrait vraiment. Il se fichait pas mal qu’il y ait du sang — non pas parce qu’il était ou est un mauvais père, mais parce qu’il est conscient du danger que représente un enfant mal élevé si il n’est pas remis à sa place avant l’âge adulte.

Elle continue sur quelques mètres, se fichant qu’on les regarde. Le but n’est d’ailleurs pas de blesser la gosse, mais bien de lui apprendre ce qu’est l’humiliation. Et l’humilité, par la même occasion. Elle la garde sous sa coupe pendant un moment. Puis, lassée et jugeant que la comédie dure depuis assez longtemps, Cersei l’attrape plus franchement et la secoue entre ses crocs avant de l’envoyer rouler plus loin. Cela terminé, la Navnik s’assure de montrer ce qu’une véritable guerrière peut inspirer à ses ennemis ; elle se grossit en gonflant son poil tout entier et découvre la totalité de ses crocs dans un grondement caverneux. Elle est terrifiante. C’est ce qu’elle veut. Elle adopte une posture dominante et hostile, prête à se montrer réellement violente si la jeune en rajoute une couche. Mais il n’y aura pas de larmes au prochain coup. Pas si Cersei l’abat purement et simplement.

— Ça suffit. Tu te calmes. On peut continuer ce petit jeu longtemps, mais je vais gagner. Tu le sais au fond de toi. Pas seulement parce que je suis plus forte aujourd’hui. Je continuerai de gagner encore et encore contre un adversaire qui est si peu capable de doser sa force, qui se laisse si facilement aller à la colère. Qu’est-ce que tu veux devenir plus tard, au juste ? Celle qui précipitera tout son groupe à la mort pour un caprice ? Ou celle qui veut sauver ses proches et les protéger ?

Son regard devient terriblement dur. Elle est décevante. Horriblement décevante. Elle, la sœur de Torak ? Impossible. Lui est, même si c’est douloureux à admettre, un prodige dans beaucoup de domaines. Il est fort, son égal même depuis peu pour elle. Elle a confiance en lui. Il l’a protégé et soutenue durant leurs missions. Il s’est montré attentionné à l’entraînement, et si c’est humiliant d’être traitée avec ce genre de considérations car elle est une guerrière, la louve quant à elle est sensible à ces gentillesses.
Sa sœur, elle, n’est qu’un minuscule fléau qui compense son corps chétif par une hargne sans pareil.

— Tu n’es pas digne de t’entraîner avec les adultes. Parce que tu n’en es pas une. Pas du tout. Tu te comportes comme un bébé qui réclame désespérément l’attention de ses parents adorés en faisant n’importe quoi. Sauf que ce n’est pas comme ça que tu obtiendras le respect et l’admiration. Tu te couvres seulement de honte. Jamais je ne mettrai ma vie entre les pattes de quelqu’un comme toi. Tu n’es pas digne de servir la meute telle que tu es là. Tu nous causeras seulement du tort.

Elle garde tous les signes de l’intimidation, la voix rendue rauque par les tensions qui y traînent.

— Maintenant deux choix s’offrent à toi. Ou tu arrêtes ce cinéma, on s’entraîne vraiment et on y gagne quelque chose ; ou tu décides de camper sur tes positions et dans ces cas-là tu t’en vas. Mais je reporterai chacun de tes gestes à mon Alpha. Contrairement à moi qui n’ai laissé aucune marque sur ton corps, n’oublie pas que tu m’as blessé au visage. Tu seras punie pour ça.

Et pour cause, un filet de sang coule effectivement sur sa truffe à l’endroit blessé. Si la sévérité et l’intransigeance sonnent dans son ton plein d’autorité, Cersei lui laisse malgré tout une chance de montrer sa bonne foi. Elle est convaincue que l’enfant va seulement piquer une autre crise, pleurer chez Torak et rameuter la moitié du clan pour qu’on la prenne en pitié. Mais c’est une façon pour elle, finalement, de faire bonne figure. De prouver devant témoins que c’est la jeune louve qui est coupable de sa violence, et pas la guerrière. Elle plisse les yeux, observe sa congénère avec une froideur particulièrement inhumaine. Elle déteste les enfants comme ceux-là. Ce sont les pires.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 43821_v

Merci beaucoup aux petites mains qui me gâtent tant ! :coeur: Finwë, Ombre, vous êtes des amours. ;w;
Miroir de Brume
TorakMiroir de Brume
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci73/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (73/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci73/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (73/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci70/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (70/100)
Torak
Messages : 103Points : 295Age : 1 anSexe : MâleRang : SentinelleBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 3 dés de Chasse
2 dés de Pillage
+1 bonus santé
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 1537780378-torak100

Jeu 20 Déc - 17:28



Entraînement 1

Force : 42
Agilité : 49
Endurance : 41

Torak & Pandora & Cersei & Lenwë

Le combat reprit. Torak suivit Lenwë du regard, qui lui tournait autour. Lorsque la louve se lança sur lui, il esquiva ses crocs et la bouscula d'un coup d'épaule. Tour à tour il repoussa les attaques de la guerrière, l'éloignant de toutes ses forces, l'obligeant à reculer avant de s'élancer de nouveau. Lorsqu'il en eut assez de se défendre, le mâle bondit vers son adversaire et lui rentra dedans avec brutalité. Il l'envoya rouler au sol et se jeta sur elle. Il asséna des coups de pattes à la louve qui se débattait sous lui, avant de se laisser peser de tout son poids jusqu'à lui couper le souffle. Aussitôt, Torak la laissa se redresser pour ne pas la blesser, se préparant à l'assaut suivant. Il se redressa de toute sa hauteur -bien que cela ne suffise pas à atteindre la taille de Lenwë- et se campa solidement sur ses pattes. Lorsque la louve se jeta sur son dos il se secoua en tous sens pour s'en débarrasser, avant d'y parvenir d'une roulade. Ne lui laissant pas le temps de se redresser, il l'attaqua et referma ses mâchoires sur son encolure. Il baissa la tête, la forçant à suivre son mouvement jusqu'à la renverser au sol encore une fois. Il maintint la louve ainsi pendant de longs moments, ses muscles le tiraillant tandis qu'ils lui permettaient de dominer le combat.
Soudain, la voix de Cersei interrompit les deux adversaires. Ils échangèrent un regard interrogatif avant de se diriger vers l'autre groupe. Torak écarquilla les yeux en voyant la scène. Pandora était aplatie au sol, visiblement de très mauvaise humeur. Cersei quand à elle était absolument terrifiante. Même Torak hésitait à s'en approcher à ce moment précis. Cependant, l'attitude des deux femelles ne présageait rien de bon. Il n'avait pas le choix. La sentinelle s'élança en avant et se plaça entre les deux.
«Qu'est-ce qu'il se passe ici ?», demanda-t-il, anxieux.
Il remarqua que le museau de Cersei était blessé. De la plaie s'écoulait un filet de sang. Le mâle fixa la blessure avec interrogation, avant de se retourner vers Pandora.
-Pandora ? C'est toi qui a fais ça ?, dit-il d'un ton sévère.
Sa sœur n'avait pas bronché. Elle tremblait, bien qu'elle tente visiblement de le dissimuler. De rage ou de peur, Torak ne pouvait le savoir. Cependant le regard qu'elle lui lança était mauvais. Coincé entre les deux femelles, Torak lança un regard implorant à Lenwë pour qu'elle lui vienne en aide.



Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Rion !:
 
Lune d'Hiver
LenwëLune d'Hiver
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci8/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (8/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci13/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (13/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci10/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (10/100)
Lenwë
Messages : 55Points : 183Age : 1 an et demiSexe : FemelleRang : GuerrierBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucune blessures / maladiesDé & bonus possedé : 2 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë L1ge

Jeu 20 Déc - 23:40



Entraînement 1

Force : 5
Agilité : 9
Endurance : 6

Lenwë & Pandora & Cersei & Torak

Lenwë tournait lentement autour de Torak, avançant à pas légers et mesurés, fixant sa cible pour en déterminer le meilleur angle d'attaque. Finalement, la louve bondit en avant, se jetant sur le mâle. Elle le percuta avec force mais celui-ci la repoussa sans difficulté. Cependant Lenwë n'abandonna pas. Elle répéta sa manœuvre, encore et encore. Elle se jetait sur le mâle de toute sa puissance et tentait de le renverser, parvenant à de rares occasions à esquiver les contre-coups du mâle d'un bond agile. Cependant son endurance s'épuisa au fil des attaques et la louve laissa montrer un instant de faiblesse dont la sentinelle profita. L'instant d'après Lenwë se retrouvait au sol, labourant le ventre de son adversaire de coups de pattes pour se libérer. Dès qu'elle put se redresser, Lenwë ne perdit pas un instant. Elle s'élança à larges foulées vers Torak et exécuta un grand saut qui la fit atterrir sur le dos du mâle. Là, elle planta ses griffes dans l'épaisse fourrure pour maintenir sa prise et ses crocs dans l'échine, secoua la tête pour déchiqueter la peau sans mettre en oeuvre cette dernière étape bien sûr. Elle s'agrippa au mieux quand le mâle se secoua, ses muscles tendus. Cependant, une roulade l'obligea à lâcher prise et son adversaire parvint à lui attraper l'encolure. Il l'obligea à s'abaisser jusqu'au sol. Malgré les efforts de la louve pour ne pas céder, Torak avait une force bien supérieur et bientôt la résistance de Lenwë fut brisée et elle fut obligée de s'avouer vaincue. Alors qu'elle se redressait, la guerrière entendit de forts éclats de voix et elle et Torak se dirigèrent vers le second groupe.
En voyant la scène, Lenwë comprit immédiatement que l'entraînement allait tourner au véritable combat si personne n'intervenait. Ou alors peut-être était-ce déjà fait, vu le sang qui perlait du museau de Cersei. Avant que la louve argentée ne puisse agir, Torak s'interposa entre les deux femelles enragées.
«Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Pandora ? C'est toi qui a fais ça ?, interrogea le mâle.
Il lui lança ensuite un regard de détresse et Lenwë s'avança sans hésiter. Elle ne pouvait pas laisser les membres de la meute s'entre-tuer. Que penserait sa mère si elle n'agissait pas ? La louve s'approcha de Cersei et la bouscula doucement du museau, lui intiment de se calmer. Elle savait le comportement de l'autre guerrière quelque peu explosif, mais pas assez pour s'attaquer à une apprentie sans raison valable.
-La violence ne réglera rien. Pandora est encore jeune, elle a fait une erreur et sera punie pour cela, mais pas de cette manière., lui dit-elle, ses yeux gris emplis de l'espoir que Cersei comprendrait.
Puis la louve se tourna vers la plus jeune du groupe. Celle-ci lui lança un regard en coin sans pour autant oser la fixer, se contentant de s'asseoir en piétinant nerveusement. Ses tremblements s'étaient arrêtés et sa fourrure ébouriffée s'était de nouveau plaquée sur son corps.
-Je pense que tu sais ce qu'est un entraînement. Il est strictement interdit de blesser volontairement ton adversaire. Nous sommes de la même meute, et cela inclut que tu respectes tous les Inkyva et surtout tes aînés., la sermonna la princesse.
Elle posa un regard dur sur la petite louve noire, jusqu'à ce qu'elle acquiesce d'un geste infime de la tête.
-Bien. Maintenant je veux que tu t'excuses devant Cersei. Des excuses sincères et tu pourrais t'en sortir sans autre problème.»
Les trois adultes fixaient Pandora. Lenwë d'un air neutre, Cersei encore en colère contre la petite et Torak d'un air désolé.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë C0tt
Mystères du Temps
PandoraMystères du Temps
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci16/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (16/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci19/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (19/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci14/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (14/100)
Pandora
Messages : 51Points : 149Age : 8 moisSexe : FemelleRang : ApprentieBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 1 bonus soin
2 dés de Chasse
2 dés de Pillage
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 1538515934-pandora100

Ven 21 Déc - 0:07



Entraînement 1

Force : 13
Agilité : 16
Endurance : 12

Pandora & Torak & Cersei & Lenwë

Pandora bondit, bouscula, mordit. Plusieurs fois, déchaînant toute sa rage sur la louve qui pourtant ne semblait nullement s'en soucier. Puis la fatigue la gagna. Une seconde de répit et ce fut fini. La petite louve encaissa le choc lorsque Cersei se jeta sur elle. Elle s'étala de nouveau au sol, ce qui ne fit que l'énerver davantage, mais alors qu'elle allait de redresser l'autre l'en empêcha et un frisson de terreur parcourut l'apprentie lorsque ses mâchoires se refermèrent sur sa gorge. L'étau se resserra tandis que Pandora se débattait inutilement pour se dégager. Elle déglutit péniblement et cela sembla arrêter la guerrière, que ne la lâcha pas pour autant. Et tandis que Pandora se faisait traîner au sol, elle poussait des grondements étouffés, sa rage atteignant son paroxysme. L'apprentie tentait de se redresser, de trouver une prise pour se libérer, en vain. Au bout d'un moment qui parut lui durer des heures, Pandora sentit son assaillante la soulevée, puis elle fut secouée violemment avant de rouler plus loin, enfin libre. La petite louve ne se releva pas, restant plaquée au sol. L'adrénaline du combat et la peur ancestrale de mourir agitaient tout son corps de tremblements. Elle observa Cersei qui s'avançait vers elle d'une allure meurtrière et, pour la première fois, Pandora eut peur de la louve. Elle ne broncha pas tandis que celle-ci s'arrêtait tout près, trop près, d'elle.
«Ça suffit. Tu te calmes. On peut continuer ce petit jeu longtemps, mais je vais gagner. Tu le sais au fond de toi. Pas seulement parce que je suis plus forte aujourd’hui. Je continuerai de gagner encore et encore contre un adversaire qui est si peu capable de doser sa force, qui se laisse si facilement aller à la colère. Qu’est-ce que tu veux devenir plus tard, au juste ? Celle qui précipitera tout son groupe à la mort pour un caprice ? Ou celle qui veut sauver ses proches et les protéger ? Tu n’es pas digne de t’entraîner avec les adultes. Parce que tu n’en es pas une. Pas du tout. Tu te comportes comme un bébé qui réclame désespérément l’attention de ses parents adorés en faisant n’importe quoi. Sauf que ce n’est pas comme ça que tu obtiendras le respect et l’admiration. Tu te couvres seulement de honte. Jamais je ne mettrai ma vie entre les pattes de quelqu’un comme toi. Tu n’es pas digne de servir la meute telle que tu es là. Tu nous causeras seulement du tort., cracha la guerrière.
Pandora ne l'écouta que d'une oreille distraite, trop focalisée sur son esprit bouillonnant, partagée entre la honte d'avoir peur et l'envie de bondir de nouveau sur la louve. Elle décida qu'il serait plus sage de ne pas céder à cette dernière. Elle planta ses griffes dans la terre, canalisant toute sa rage dans ce mouvement.
-Maintenant deux choix s’offrent à toi. Ou tu arrêtes ce cinéma, on s’entraîne vraiment et on y gagne quelque chose ; ou tu décides de camper sur tes positions et dans ces cas-là tu t’en vas. Mais je reporterai chacun de tes gestes à mon Alpha. Contrairement à moi qui n’ai laissé aucune marque sur ton corps, n’oublie pas que tu m’as blessé au visage. Tu seras punie pour ça., reprit Cersei.
Pandora se retint de justesse de lui rétorquer qu'elle n'en serait que moins moche désormais. Elle avisa finalement son frère et Lenwë qui se dirigeaient à pas rapides vers elles. Bientôt le mâle lui obstrua la vue de la guerrière cinglée, ce qui permit à Pandora d'inspirer longuement.
-Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Pandora ? C'est toi qui a fais ça ?, s'enquit-il.
L'accusée ne répondit pas, se contentant de détourner le regard, sa queue balayant la poussière avec agacement. Elle ne voulait pas décevoir son grand-frère. Cependant lorsque la princesse Inkyva s'avança à son tour, elle s'obligea à lui faire face par pure "politesse" et se redressa, s'ébrouant rapidement et s'asseyant ensuite docilement. Elle n'était pas stupide, elle n'allait pas se mette à dos la fille de l'Alpha.
-Je pense que tu sais ce qu'est un entraînement. Il est strictement interdit de blesser volontairement ton adversaire. Nous sommes de la même meute, et cela inclut que tu respectes tous les Inkyva et surtout tes aînés., lâcha celle-ci.
Pandora accepta le sermon sans un mot, se contentant d'acquiescer faiblement.
-Bien. Maintenant je veux que tu t'excuses devant Cersei. Des excuses sincères et tu pourrais t'en sortir sans autre problème.
La petite louve tiqua. S'excuser ? Et puis quoi encore ? C'était elle qui avait commencé et pourtant on l'accusait encore à tort parce qu'elle était la plus jeune ! Les regards qui pesaient sur elle ne firent qu'ajouter à sa colère, mais l'apprentie ferma les yeux pendant de longues secondes, calmant sa respiration encore haletante. Lorsqu'elle les ouvrit, elle fixa de ses iris bleu-gris la guerrière dont le museau saignait toujours. Elle ressentit une pointe de culpabilité mais se hâta de la chasser. Les loups forts n'avaient aucune pitié.
-Je suis désolée.», marmonna-t-elle.
Puis elle baissa la tête et fixa ses pattes. Elle n'avait qu'une envie: déguerpir et se sauver loin d'ici, aller courir longuement sur les terres neutres, loin de tous ces loups qui ne faisaient que la rabaisser. Elle en avait marre d'être "la petite Pandora" ou "le louveteau". Elle voulait être aussi forte et respectée que sa mère, mais chaque tentative ne faisait que lui attirer des ennuis. Mais au lieu de s'enfuir, cette fois-ci l'apprentie ne bougea pas d'un poil, résignée à attendre sa punition.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 00a9.png?v=2.2REIRA DE LIBRE GRAPH




Merci Oracle !:
 
Ombre d'Argent
CerseiOmbre d'Argent
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci53/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (53/100)
Agilité:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci44/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (44/100)
Endurance:
Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci38/100Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Qkci  (38/100)
Cersei
Messages : 132Points : 314Age : 1 anSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë KtlpMaladie : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë Jh7wDétails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 1 bonus anti-famine
1 Écorce Brune
1 Baie Cœur de Mer
1 Mousse des Marais
1 Toile d'Araignée
1 Miel
+2 dés de chasse bonus
Icone : Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 8t1f

Jeu 3 Jan - 15:59

ACCROCHE-TOI OU DÉGAGE

Le cœur de la Navnik bat à tout rompre. Elle le sent pulser frénétiquement dans ses veines alors que ses yeux perçants fixent le corps chétif de la petite louve noire. Elle cherche un moment à reprendre son souffle après sa longue diatribe, espérant enfin avoir touché une corde sensible qui pousserait la môme à calmer ses ardeurs ; jusqu’à maintenant, ses paroles ont davantage mis le feu aux poudres qu’autre chose mais la guerrière n’y peut pas grand chose ; c’est dans ce climat qu’on l’a éduqué, qu’on l’a encouragé à respecter ses congénères plus âgés et à se montrer presque docile avec les gradés. Elle lâche un long soupir en apercevant du coin de l’œil les silhouettes qui se précipitent dans leur direction. Ses billes refusent néanmoins de quitter la peau de l’adolescente — quel que soit l’âge de ses ennemis, leur carrure ou leur provenance, Cersei ne leur tourne jamais le dos. Il y en a qui sont nés avec la fourberie dans les artères, aussi sûrement qu’elle-même a vu le jour avec sa brutalité.

Torak décide soudainement de se placer entre elles et, en silence, l’Ombre le remercie de toute son âme. Elle prend une profonde inspiration, laissant tomber ses paupières. Ses oreilles s’agitent doucement en direction de la voix qui accuse et qui la défend ; c’est à la fois gênant et réconfortant ; gênant car les faits sont là : sa sœur est parvenue à la blesser ; réconfortant parce que les loups qui osent la défendre en connaissant son caractère très dominant ne sont pas légion. C’est apaisant de savoir que quelqu’un est là, qu’il est capable de passer au-dessus des mots blessants qu’elle a pu cracher avec sa bile et qu’il continue malgré tout à la protéger. Elle exhale un nouveau soupir, résigné et soulagé celui-là, en retrouvant peu à peu son calme. Son pelage reprend sa place le long de ses courbes féminines et ses billes -qui réapparaissent finalement- ne sont plus chargées d’aucune colère mais de fatigue. L’adrénaline est retombée.

Au contact de Lenwë, les muscles de Cersei débandent complètement, la laissant sans défense ; elle répond au coup de museau en frôlant l’épaule de princesse de sa joue, signe de reconnaissance et de confiance. Elle l’écoute avec attention, ne comprenant pas bien quelle autre « punition » peut recevoir un enfant dangereux ou désobéissant. Les choses se règlent toujours par la violence, aussi bien avec un adulte qu’avec un jeune ; c’est ainsi qu’il en a été toute sa vie, et la guerrière peine à imaginer comment les autres font pour briser un esprit revêche en faisant preuve de pitié. Ils vont simplement exacerber son caractère déjà pénible en se contentant de houspiller. Les enfants ne sont pas suffisamment matures pour comprendre comment tourne le monde — elles n’en seraient pas arrivées là sinon.

Elle penche la tête sur le côté, jugeant avec sévérité la petite femelle noire dont tout le monde attend désormais les paroles libératrices. Elle ne la pense pas capable de s’excuser ; pas en le pensant, en tout cas. Elle est même presque sûre que la gamine est réellement convaincue que c’est de la méchanceté gratuite, motivée exclusivement par une nature belliqueuse de Cersei ; sauf que la Navnik ne s’énerve jamais pour rien — on lui a manqué de respect d’entrée de jeu, on a ensuite piétiné l’honneur d’un mâle qui lui a prouvé par monts et par vaux qu’il est fort et digne d’être regardé par elle ; ces seules choses justifient tout à fait la leçon reçue aujourd’hui. Il n’est pas question qu’une enfant qui jouit des fruits de leur travail acharné, qui se réveille en sécurité tous les matins grâce à son « boulet » de frère, se permette de dénigrer ces heures qu’ils passent tous les jours à s’entraîner et à souffrir pour son cul ingrat.
Ses yeux s’ouvrent ronds quand la bouche de la môme s’ouvre et crache les mots salutaires. L’amertume dans son cœur se résorbe lentement alors que ses propres mâchoires se séparent pour vomir un nouveau soupir désabusé. Elle secoue doucement la tête de gauche à droite, marquant son épuisement et sa lassitude.
Ces histoires sont au moins du niveau de la petite école.

— Entendu. Je m’excuse également. J’étais fâchée, donc j’ai sans doute semblé plus menaçante que nécessaire ; je n’avais cependant pas en tête de te faire du mal, et ce ne sera jamais le cas. Garde néanmoins à l’esprit qu’un congénère qui te respecte et qui décide de s’entraîner avec toi le fera de toutes ses forces. Il ne te blessera pas, ou alors accidentellement, mais il te fera mal dans tes os, dans ton corps et dans ton esprit. C’est la seule façon d’apprendre à subir et à encaisser les coups. Tes ennemis ne te feront jamais de cadeaux, tes alliés ne devraient pas t’en faire non plus. Torak te le dira. Pendant nos entraînements, je ne le ménage jamais. Je le bouscule, je l’envoie rouler sur plusieurs mètres, je lui saute dessus et l’attrape à la gorge. Et il me fait la même chose. Je t’ai traitée de la même façon. Comme une adulte.

Elle s’ébroue un moment, s’étire en pétrissant la terre du bout de ses longues griffes et se redresse parfaitement, se tenant bien droite et alerte. Sa posture montre néanmoins que la jeune guerrière est plus décontractée et que ce ne sont plus vraiment des reproches qui fusent de sa bouche, plutôt des conseils sincères. La sévérité a également disparu, remplacée par un calme neutre et distant.

— N’insulte plus jamais Torak devant moi, cependant. Il m’a sauvé la vie et a fait ses preuves à mes yeux ; je n’accepterai jamais qu’on médise à son sujet, même si c’est un membre de sa famille qui le fait.

Sous ses poils, Cersei sent ses joues cuire. Elle ne l’a jamais reconnu publiquement, et encore moins devant le mâle lui-même. C’est quelque chose qui lui coûte vraisemblablement ; probablement car la Navnik n’est pas certaine que la tournure des événements lui plaisent. Être reconnaissante vis-à-vis d’un Sekmet lui paraît contre-nature et a le goût d’une trahison envers les siens ; envers tous ces Navnik qui ont souffert un jour du joug Sekmet à l’époque où les deux meutes étaient encore indépendantes et que les clans se livraient une guerre verbale et physique sans merci.

Elle hausse les épaules, lance un regard plissé et désapprobateur à Torak, lui faisant comprendre par là qu’il vaut mieux pour lui ne pas relever ce point ou se montrer trop arrogant. Un bruissement dans les feuillages adjacents met fin à l’entraînement devenu pesant : le père de Cersei en sort. Il lance une œillade torve au groupe, adresse un salut poli à la princesse Navnik et dédaigne les deux autres éléments Sekmet.

— Dépêche-toi.

Sa voix gutturale et autoritaire tombe sur le silence et le tranche de la même façon qu’un couperet. Il jauge sa fille de haut, observant le corps qui tend à se développer ; pas assez vite à son goût, à en juger par la moue désapprobatrice qui perle bientôt sur son visage. Se fichant éperdument de l’humilier - c’est la meilleure éducation que l’on puisse donner à un enfant, après tout - il ricane dans sa moustache.

— Vous vous entraînez ou vous jouez, Cersei ? Parce que je n’ai pas l’impression que tu gagnes beaucoup en force ces derniers temps. Alors quoi, je ne fais plus assez attention à ce que tu bouges ton gras tous les jours donc ça se laisse aller ? Je n’aime pas les faibles et les paresseux, ma fille. Tes amis sont ce qu’ils sont et ils ont le droit de faire ce qu’ils veulent si leurs parents le tolèrent, mais toi... Active-toi !

Son cri explose dans la clairière, tonitruant et menaçant. La gueule de son père n’est plus qu’une fissure dure et exigeante, surmontée de deux yeux déçus. Elle plisse les cils, refusant de montrer que ces paroles-là pénètrent son cœur et le blessent. Elle bombe le poitrail, adopte une posture digne et commence à marcher vers son géniteur. Les mâchoires serrées et les yeux qui se vident lentement, Cersei renonce à ces émotions troublantes que la Navnik peut afficher avec ses camarades. Ils sont les rares témoins des moments où, loin de son paternel ambitieux, la jeune louve se permet de ressembler à une personne de son âge ; là, fermée et bougeant d’une allure prédatrice, la fille d’Argent est de nouveau une sauvage prête à tuer.

Elle ne se retourne pas pour dire au revoir à ses camarades, son père le prendrait comme un affront et comme une démonstration sentimentale ; or, si quelqu’un est bien rebuté par les sentiments langoureux, c’est Penumbra. Elle se contente de le suivre de près, marchant la tête au niveau de son épaule. C’est constant chez eux : les deux filles circulent légèrement en arrière de leurs parents, signe qu’ils sont plus âgés, plus forts et plus légitimes que leur progéniture.

La mission du jour -et probablement un autre entraînement pour corriger sa « faiblesse » naissante- peut donc commencer.


Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë 43821_v

Merci beaucoup aux petites mains qui me gâtent tant ! :coeur: Finwë, Ombre, vous êtes des amours. ;w;
Contenu sponsorisé

Entraînement 1 - Pandora, Torak, Cersei, Lenwë