V2
 
Derniers sujets
» Back home - feat Finwë
Aujourd'hui à 16:58 par Lenwë

» Lenwë - Lune d'Hiver
Aujourd'hui à 16:15 par Lenwë

» Présentation de Lenwë
Aujourd'hui à 14:07 par Cersei

» 10 Décembre
Aujourd'hui à 13:38 par Nilaya

»  Renn ♀ - 3 ANS - SOLITAIRE [LIBRE]
Aujourd'hui à 12:26 par Destin

» 9 Décembre
Aujourd'hui à 12:18 par Destin

» Chasse Continue - Solo
Aujourd'hui à 6:10 par Destin

» 8 Décembre
Hier à 1:16 par Destin

» Tanière de Requiem - Complainte Sinistre
Hier à 1:15 par Destin


Le chevalier et la rose [Fenrir]

Quiétude de l'Éphémère
ReikaQuiétude de l'Éphémère
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
7/100  (7/100)
Agilité:
7/100  (7/100)
Endurance:
6/100  (6/100)
avatar
Messages : 7Points : 25Age : 3 moisSexe : FemelleRang : LouveteauBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Dim 7 Oct - 16:20
Alek et Eiko s'étaient levés de bon matin pour aller jouer à l'orée de la forêt. Cette fois, Reika ne les avais pas suivis. Elle aimait beaucoup passer du temps avec ses deux frères, mais elle avait préféré rester contre le pelage chaud et rassurant de son père. Etre contre lui, ou contre n'importe quel autre membre de sa famille était particulièrement apaisant. Elle aurait voulu passer toute la matinée dans son duvet blanc et chaud, mais Eren avait fini par se lever lui aussi pour partir à la chasse. La petite louve n'aimait pas être seule. La queue battante, elle quitta la tanière pour chercher du regard sa grand-mère. Elle n'était pas là non plus... Avec ses occupations d’alpha, mamie Véga n'avait pas beaucoup de temps pour jouer. S'asseyant devant sa tanière, les oreilles basses, Reika se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir faire pour s'occuper toute seule. Elle aurait pu aller rejoindre ses frères, mais elle avait peur de s'éloigner du camp sans eux.

Il ne lui restait plus qu'à aller jouer à la guérisseuse, comme elle avait l'habitude de le faire depuis quelques temps. Lorsqu'elle avait appris que sa mère était capable de soigner les autres, elle avait était tellement impressionnée qu'elle avait voulu faire la même chose. Le seul problème, c'est qu'elle n'avait personne pour lui enseigner. Elle faisait donc semblant de rassembler des plantes curatives et jouait à soigner ses frères lorsqu'ils s'égratignaient dans leurs jeux. Cherchant quelques fleurs près de sa tanière, Reika en cueillit quelques unes entre ses crocs. Elle ne savait absolument pas à quoi elles pouvaient bien servir, mais c'était déjà un bon début !


Souffle d'Été
FenrirSouffle d'Été
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
9/100  (9/100)
Endurance:
10/100  (10/100)
avatar
Messages : 31Points : 73Age : 6 moisSexe : MâleRang : ApprentiBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 2 dés de Chasse
0 bonus santé
+2 dés de Chasse Bonus
Icone :

Mar 9 Oct - 14:43



Le chevalier et la rose

Force : 4
Agilité : 6
Endurance : 10

Fenrir & Reika

Aujourd'hui encore, Fenrir s'entraînait. Après tout, il fallait qu'il soit prêt pour son apprentissage dans moins d'une lune ! Le jeune loup avançait dans la forêt à pas lents, veillant à éviter de marcher sur des feuilles ou des branches morte, comme le lui avait conseillé son père. C'était l'une des règles primordiales de la chasse: ne pas se faire repérer. Fenrir passa ensuite à la seconde étape: trouver une proie. Le petit leva son museau vers le ciel pour humer les différentes senteurs de la forêt. La sève, l'écorce, l'herbe, les baies mauve qu'il adorait grignoter ... toutes ces odeurs agressèrent sa truffe. Mais une odeur en particulier attira son attention pour être familière. Un Agmark se promenait non loin. Fenrir se demanda de qui il pouvait s'agir et partit donc dans cette direction, abandonnant sa traque. Il trotta jusqu'à apercevoir un louveteau blanc. Alek ? Eiko ? Le louveteau en question redressa la tête et Fenrir rata un battement de cœur en reconnaissant les traits fins de Reika. La petite louve était toujours aussi charmante. Elle tenait quelques fleurs entre ses crocs et Fenrir hésita, se demandant si il devait faire demi-tour pour ne pas la déranger. Finalement, il prit son courage à deux pattes et s'approcha d'elle d'un pas incertain.
«S-Salut Reika !, lança-t-il d'une petite voix.
Il étira un large sourire lorsqu'elle se tourna vers lui, sa queue battant faiblement l'air derrière lui. Il aimait bien la petite louve. Elle était vraiment gentille et à l'écoute. Et surtout, elle était plus calme que ses deux brutes de frères. C'était bien de pouvoir souffler un peu en lui parlant au lieu de se chamailler avec les autres mâles. Et, il fallait qu'il l'avoue, Fenrir la trouvait magnifique, avec ses yeux dorés. Quelque peu gêné par cette pensée, il détourna le regard et fit semblant d'admirer un trèfle à ses pattes.
-Comment tu vas aujourd'hui ?», osa-t-il finalement demander.


REIRA DE LIBRE GRAPH


Quiétude de l'Éphémère
ReikaQuiétude de l'Éphémère
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
7/100  (7/100)
Agilité:
7/100  (7/100)
Endurance:
6/100  (6/100)
avatar
Messages : 7Points : 25Age : 3 moisSexe : FemelleRang : LouveteauBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Ven 12 Oct - 18:41
Reika était concentrée sur sa cueillette. Elle sursauta légèrement lorsque la voix de Fenrir la tira de ses rêveries d'herboriste.

- S-Salut Reika ! La salua t-il.

La petite louve se retourna vers lui, à la fois surprise et ravie de le voir ici. Elle appréciait beaucoup Fenrir, même si elle n'osait pas trop le montrer... Ses frères n'arrêtaient pas de le traiter de mauviette, mais ils avaient tort. Il était très gentil et bien élevé. Tout le contraire de Alek et de Eiko... En voyant son sourire, elle se mit instinctivement à en faire de même, lâchant les fleurs qu'elle tenait dans sa gueule. Il était vraiment mignon, quand il souriait. Il avait quelque chose qui lui plaisait encore plus que chez les autres louveteaux.

-Comment tu vas aujourd'hui ? Demanda t-il.

- T-très bien, répondit t-elle de sa voix douce. Je vais très bien, et toi ? Tu ne joues pas avec les autres ?

Elle lança un petit regard derrière l'épaule du louveteau pour voir si ses frères ou d'autres de leurs amis n'étaient pas dans les parages, mais il semblait que non. Ils étaient seuls, pour une fois. Cette idée lui était agréable, bizarrement.


Souffle d'Été
FenrirSouffle d'Été
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
5/100  (5/100)
Agilité:
9/100  (9/100)
Endurance:
10/100  (10/100)
avatar
Messages : 31Points : 73Age : 6 moisSexe : MâleRang : ApprentiBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 2 dés de Chasse
0 bonus santé
+2 dés de Chasse Bonus
Icone :

Lun 15 Oct - 16:04



Le chevalier et la rose

Force : 4
Agilité : 6
Endurance : 10

Fenrir & Reika

Lorsque Fenrir releva la tête, Reika lui rendit son sourire, ce qui le gêna encore plus. Mais elle fit tomber les fleurs par terre en lui répondant.
«T-très bien. Je vais très bien, et toi ? Tu ne joues pas avec les autres ?, répondit-elle de sa voix douce.
Il nia en secouant la tête, ses petites oreilles duveteuses s'agitant en tous sens.
-Non. Ils sont trop brusques, je n'aime pas leurs jeux., dit-il tout en s'avançant vers elle.
Le louveteau se pencha et ramassa délicatement les fleurs éparpillées sur le sol, veillant à ne pas les abîmer en les enserrant dans ses petits crocs. Il se redressa et fixa Reika.
-Tiens, où est-ce que je peux les poser ?», demanda-t-il, faisant de grands efforts pour parler sans zozoter tout en gardant son butin en gueule.
Il aurait eu trop peur que Reika se moque de lui si il avait fait tomber les fleurs à nouveau. En attendant qu'elle trouve un endroit où il pourrait déposer cela sans prendre le risque de les perdre ou de les piétiner par inadvertance, il observa la petite louve du coin de l’œil. Il réfléchit à ce qu'il connaissait d'elle. Elle s'appelait Reika, Quiétude de l’Éphémère. Un nom et un nom de lune aussi magnifiques qu'elle. En toute objectivité bien sûr ... Il savait que son père était Eren, un apprenti guerrier de la meute, mais qu'elle ne connaissait presque rien de sa mère. Fenrir savait que c'était un sujet à éviter à tout prix. Il aurait beaucoup trop peur qu'elle décide de ne plus lui parler ou devienne triste par sa faute si il posait la moindre question à propos de cela, aussi évitait-il toujours de parler lui aussi de ses propres parents lorsqu'il était en sa compagnie ou qu'elle était dans les parages. Lui avait la chance d'avoir Actéon et Nailah qui veillaient sans arrêt sur son frère et lui. Pas Reika.
Mais le petit se promis que si un jour elle se sentait triste à cause de ça -ou de tout autre chose- il viendrait pour la réconforter. Parce que pour une raison étrange, il était lui aussi triste lorsque son amie n'affichait pas ce sourire rayonnant qu'elle arborait actuellement.


REIRA DE LIBRE GRAPH


Quiétude de l'Éphémère
ReikaQuiétude de l'Éphémère
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
7/100  (7/100)
Agilité:
7/100  (7/100)
Endurance:
6/100  (6/100)
avatar
Messages : 7Points : 25Age : 3 moisSexe : FemelleRang : LouveteauBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Sam 24 Nov - 19:36
- Non. Rétorqua Fenrir. Ils sont trop brusques, je n'aime pas leurs jeux.

Elle le regarda ramasser les fleurs qu'elle avait fait tomber au sol un peu plus tôt, à la fois étonnée par autant de gentillesse à son égard et impressionnée par les manières délicates du jeune loup. Ce n'étaient pas Alek et Eiko qui auraient pensé à ramasser ses fleurs, ça non. Ils se seraient plutôt amusés à les piétiner.

- Tiens, où est-ce que je peux les poser ?, demanda t-il en tenant les tiges tant bien que mal dans sa gueule.

- Oh euh ! Reika se mit à tourner la tête de gauche à droite. Elle ne voulait pas passer pour une idiote, mais elle ne s'était pas posé la question de l'endroit ou elle pourrait les poser. Une petite souche d'arbre non loin lui apparu comme un éclat de lumière dans l'obscurité. Souriante, elle l'indiqua à Fenrir.

- Ici, ce... ce sera parfait. Merci Fenrir. Tu es... très gentil.

Ce qu'elle venait de dire lui sembla alors assez gênant, mais elle essaya de rester maîtresse de ses émotions. Ce n'était qu'un compliment. Rien de plus. Elle espérait quand même ne pas avoir mis son ami mal à l'aise. La petite louve attendit qu'il ait déposé les fleurs avant de s’asseoir dans l’herbe, le dos droit. Elle avait envie de rester avec lui, mais elle n'avait aucune idée de ce qu'ils pourraient bien faire... Fenrir était un jeune loup calme. Discuter de choses et d'autres devait lui plaire. Est-ce que c'étaient ses parents qui l'avaient aussi bien élevé ? Peut-être que ses frères Alek et Eiko étaient aussi turbulents parce qu'ils n'avaient pas eu de maman... Ressentant un petit pincement au cœur, Reika abaissa les yeux vers ses pattes.

- Dis... est-ce que ta maman te raconte des histoires avant de dormir ?

Nailah avait l'air tellement douce... Elle devait les laisser se blottir contre elle avant qu'ils ne s'endorment. Reika en rêvait, de dormir contre sa mère. Elle ne voulait pas le dire, pour ne pas blesser son père ni sa grand-mère, mais personne ne pourrait jamais remplacer la figure maternelle qu'elle s'était représentée dans son imagination.


Contenu sponsorisé

Le chevalier et la rose [Fenrir]