V2
 
Derniers sujets
» Les effets des larmes pourpres
Hier à 21:27 par Torak

» Loto de partenaires
Hier à 17:50 par Zephyr

» The pack's future [Défi de rang] - feat Sokka
Hier à 17:17 par Finwë

» Everything is black - SOLO
Hier à 16:13 par Destin

» Augmenter vos jauges
Hier à 15:43 par Destin

» Garde-manger
Hier à 15:02 par Finwë

» i'm underneath your skin : the devil within ✦ raksha
Hier à 15:01 par Finwë

» Recherches 2 - Solo
Hier à 14:58 par Destin

» Aoji - Enchanteur d'Hiver
Hier à 14:40 par Aoji


FENRIR - trop sage pour être honnête

Ténèbres des Songes
AlekTénèbres des Songes
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
9/100  (9/100)
Agilité:
10/100  (10/100)
Endurance:
9/100  (9/100)
avatar
Messages : 6Points : 19Age : 3 moisSexe : MâleRang : LouveteauBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Dim 2 Sep - 12:49
9 - 10 - 9


Le caillou a rebondit le long de la pente trois fois avant de s'immobiliser dans l'herbe. Je l'ai regardé tomber sans relever la tête, posée sur mes pattes. Je m'ennuie. Je sais pas où sont partis Eiko et Reika, je les ai perdus de vue en traquant un papillon orangé qui s'est approché de moi. Je l'ai pas attrapé, il s'est envolé plus haut que je ne pouvais sauter, mais je suis sûr que je ferais un excellent chasseur quand même. Maintenant, je suis près de tanières que je connais pas, mais où il y a des dizaines de dizaines d'adultes partout. Enfin peut-être pas non plus. Mais il y en a vraiment beaucoup. C'est toute la meute, et je dois leur obéir et les respecter, en théorie, même si je ne les aime pas parce qu'à chaque fois qu'ils m'adressent la parole c'est pour me gronder ou me punir, donc je vois pas pourquoi je les aimerais bien juste parce que c'est ma meute. Et ils n'arrêtent pas de passer près de moi, donc je ne peux pas faire de bêtises, et je voudrais juste qu'ils s'en aillent tous au lieu de rien faire autour des tanières. Si j'étais à leur place, je ferais des trucs au lieu de m'ennuyer ici alors qu'ils ont le droit de partir et chasser et se battre! Je m'ennuie!

J'ai poussé un autre caillou, énervé, qui est allé s'écraser dans un buisson, en me faisant la remarque que ça ressemblait un peu au bruit d'une proie qui se cache. Enfin je sais pas puisque j'ai jamais chassé de vraie proie parce que les adultes sont nuls et me laissent pas chasser alors que je saurais très bien chasser si on me laissait faire, mais ça ressemble quand même à un bruit de proie. J'en ai lancé encore un et il a refait le même bruit. J'ai levé la tête cette fois, pour descendre le long de la colline en remuant la queue. Le buisson est marrant, au final, j'ai pensé en le secouant avec mes dents le plus fort possible. J'ai continué jusqu'à en arracher une branche qui m'est resté dans la gueule, et c'est en la reposant que j'ai entendu un autre bruit. Un vrai bruit de proie cette fois, pas provoqué par un caillou qui dégringole la colline. J'ai tourné la tête, vraiment excité cette fois. Il y a une vraie proie dans le buisson là bas! Si je l'attrape, peut-être que la meute arrêtera enfin de m'empêcher de m'éloigner des tanières!

Je n'ai pas réfléchi très longtemps avant de me jeter vers le fourré en criant un hurlement impressionnant. Et de passer au travers - c'était un buisson pas solide - en sautant avant d'atterrir sur ma proie. J'ai continué à crier en roulant avec elle sur le sol avant de devoir lâcher prise quand elle m'est passé dessus. Je me suis retrouvé sur le dos, un peu assommé, avant de reprendre contenance et de me préparer à lui sauter dessus de nouveau. Mais je me suis arrêté en plein mouvement, étonné. C'est pas une proie devant moi, c'est un louveteau aussi. Et il a l'air un peu surpris. Un peu beaucoup. J'ai plaqué mes oreilles en arrière en cherchant ma proie du regard avant de comprendre. Une vague de déception m'a envahit quand je me suis assis, dépité. « Pourquoi tu fais le bruit d'une proie si t'étais pas une proie? Je chassais la proie, pas toi! » je lui ai lancé, peut-être un peu trop fort d'ailleurs. Il parait que je parle toujours trop fort avec ma voix aigüe qui vrille les oreilles. C'est ce qu'a dit un adulte, je sais plus qui, et je sais pas vraiment ce que veut dire vriller les oreilles non plus. Mais c'est vrai aussi, je pouvais pas savoir! Pourquoi il s'amuse à faire le bruit d'une proie lui?


Souffle d'Été
FenrirSouffle d'Été
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
4/100  (4/100)
Agilité:
6/100  (6/100)
Endurance:
10/100  (10/100)
avatar
Messages : 21Points : 51Age : 4 moisSexe : MâleRang : LouveteauBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Lun 3 Sep - 16:22



TROP SAGE POUR ÊTRE HONNÊTE

Force : 4
Agilité : 6
Endurance : 10

Fenrir & Alek

Fenrir avançait la truffe rivée au sol. A plusieurs reprises déjà, il avait aspiré de la terre en humant la trace qu'il suivait, ce qui avait provoqué une quinte de toux chez le louveteau. Depuis, il avait quelque peu redressé le museau pour éviter de refaire la même erreur et comprit qu'il n'avait pas besoin de le garder contre le sol pour continuer de sentir l'odeur laissée par ce qu'il avait identifié comme une souris. Il avait trois mois déjà, plus que deux mois et il deviendrait apprenti chasseur, il était plus que temps qu'il s'entraîne un peu de son côté. Cependant, si il avait la technique pour traquer le petit rongeur, grâce aux conseils de son père et ses propres expériences, il maîtrisait beaucoup moins l'art de la discrétion, et ses pattes encore quelque peu maladroites ne cessaient de faire rouler des cailloux sur son passage ou de briser les fines branches qui jonchaient le sol. Ce qui avertissait indéniablement toutes les proies aux alentours, et donc la souris qu'il tentait désespérément de retrouver. Mais Fenrir ne se décourageait pas pour autant. Il suffisait qu'il soit patient et il parviendrait au but ! Ou alors il recommencerait sa traque un autre jour. Le terrier de la souris devait se trouver dans les parages vu ses nombreux passages qui avaient accentué sa piste.
En tout cas, Fenrir avait presque l'air d'une véritable chasseur. Presque, car tandis qu'il était concentré sur l'odeur de sa proie, il oubliait totalement de surveiller les alentours en cas de danger. Si bien qu'il n'entendit pas les cailloux qui roulèrent un peu plus loin. Ni les pas qui se dirigeaient à vive allure droit sur lui. Tout ce qu'il entendit c'est un hurlement de guerre. Puis une masse blanche lui tomba dessus, l'écrasant de tout son poids. Le louveteau lâcha un cri entre la surprise et la douleur, tandis qu'il était emporté dans sa chute et roulait dans la terre. Qu'est-ce qu'il était lourd celui qui lui avait bondi dessus ! Il parvint tout de même à se dégager de son emprise et se redressa lentement, reprenant ses esprits, avant de s'ébrouer et de se tourner vers son assaillant. Tous deux échangèrent en regard étonné en voyant un autre louveteau en face.
«Pourquoi tu fais le bruit d'une proie si t'étais pas une proie? Je chassais la proie, pas toi !, lança le mâle au pelage blanc d'une voix beaucoup trop forte.
Fenrir le fixa un petit moment avec un air mécontent. Déjà que son premier cri avait dû faire fuir toute la faune alentours, il n'avait désormais plus aucune chance de retrouver sa souris. Elle était probablement déjà loin.
-Je ne faisais pas le bruit d'une proie !, se défendit Fenrir. Je chassais, c'est tout ! Et puis, comment est-ce que tu peux espérer attraper quelque chose si tu hurles comme ça ? Pour chasser, il faut être discret et patient.
Le louveteau appuya son explication d'un air sérieux. C'était papa qui lui avait appris tout ça, alors il n'avait aucun doute quand à la véracité de ses conseils. Par contre, il fallait que l'autre louveteau remette en question sa technique de traque, parce qu'il était tellement bruyant que même un lapin sans pattes à moitié sourd lui échapperait ! Enfin, Fenrir n'était certainement pas là pour le rabaisser. D'ailleurs, il pourrait l'aider en lui apprenant quelques trucs ?
-Si tu veux, je peux te donner une leçon de chasse ? Mon père est un grand chasseur, il s'appelle Actéon. C'est lui qui m'a tout appris.», proposa le tricolore avec un petit sourire.
Ce pourrait être amusant, et avec un peu de chances ils parviendraient à trouver une nouvelle proie à deux. A condition que son nouveau partenaire soit plus silencieux bien sûr ...


REIRA DE LIBRE GRAPH


FENRIR - trop sage pour être honnête