V2
 
Derniers sujets

Sous un nuage de folie | Ft. Douze

Orage Adamantin
Al'AkirOrage Adamantin
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
14/100  (14/100)
Agilité:
18/100  (18/100)
Endurance:
17/100  (17/100)
avatar
Messages : 66Points : 51Age : 2 ansSexe : MâleRang : SolitaireBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucunes Blessures/Maladie.Dé & bonus possedé : 2 DÉS DE CHASSE.
2 DÉS DE PILLAGE.
Icone :

Ven 3 Aoû - 21:42


Jauges
FORCE : 14
AGILITÉ : 18
ENDURANCE : 17
Sous un nuage de folie

Feat
♣️
Douze

Les nuages couvraient les cieux, voile épais et cotonneux bloquant les rayons lumineux. La tête jetée en arrière, le vagabond tricolore observait ce ciel grisâtre et fade. La voûte céleste l'avait toujours fasciné, mais la vision qu'il pouvait avoir en avoir en ce jour le déprimait plus qu'autre chose. L'épaisse couche nébuleuse semblait cacher toute sa beauté. Laissant s'échapper un profond soupir, Al'Akir laissa sa tête se baisser pour tomber sur la nature qui l'entourait. Le vent frais faisait danser sa pelisse et agiter ses oreilles lorsque l'air le chatouillait trop. C'est en laissant un long bâillement sonore lui déformer la mâchoire que le solitaire se redressa finalement, grimaçant légèrement lorsque son mouvement tendit douloureusement les griffures qu'il s'était faites quelques jours auparavant.

Il n'avait pas grand chose à faire, appréciant simplement sa solitude et l'ambiance sereine qui l'entourait. Il avait la sensation d'être coupé du monde, loin de ces meutes qui l'effrayait et des autres dangers qui seraient susceptibles de lui voler sa vie et son âme. Non, ici, il se sentait à l'abri, protégé. Pourtant, il n'était pas dans un lieu caché ou particulier. Non, simplement à l'orée de la forêt, où les arbres se faisaient plus rares pour laisser place à de grandes plaines verdoyantes. Quittant finalement l'abri des branches et des feuillages, le jeune loup avança dans l'herbe fraîche, observant les pierres qui s'y trouvait avec étonnement. Ces roches semblaient être parfaitement disposées afin de former de grandes spirales. Mais qui pouvait bien faire cela ? Du bout de la patte, Al'Akir en fit rouler une, brisant la courbe.

S'il y avait une raison à son acte ? Aucune si ce n'est de briser cette chose si... parfaite. Cela lui convenait bien plus ainsi, la pierre éloignée de cette façon. Balayant de son regard bleutés les alentours, le vagabond décela de nombreuses cachettes dans lesquelles il serait possible de s'abriter en s'y faufilant, se retrouvant en sécurité. Voilà une bonne chose à garder en mémoire, s'il venait à tomber sur une menace, en se dépêchant suffisamment, il devrait être apte à le perdre en se trouvant une grotte où se cacher en attendant que la menace disparaisse...

En parlant de menace.. Absorbé dans son esprit et ses pensés, il en avait oublié de faire attention à ce qui l'entourait, si bien qu'il sursauta avec violence lorsqu'il cru apercevoir une silhouette lupine. Sa fourrure se dressa sur son échine, sa gueule s'entrouvrit pour laisser apparaître ses crocs luisants de salives. Sa queue s'était rabattue entre ses cuisses alors que la peur naissait dans son être.
Al'Akir — Qui.. qui va là ?
Entre frayeur et grognement, ses paroles n'étaient sortie que dans un couinement légèrement agressif. Tâchant de se reprendre avant de passer pour une proie faiblarde, le vagabond tricolore laissa s'échapper de sa gorge, un grondement sourd.
Pas tip top mais en espérant que ça te conviennes
©️ Etilya pour Azani sur Libre Graph



Kit © Azani
Al'Akir observe en #6d76a5
Complainte de l'Orgue
DouzeComplainte de l'Orgue
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
2/100  (2/100)
Agilité:
3/100  (3/100)
Endurance:
3/100  (3/100)
avatar
Messages : 18Points : 30Age : 4 ansSexe : MâleRang : SolitaireBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Hier à 19:40
Douze ne faisait que passer. Il se croyait furtif, il se croyait discret. Et il l'était. Mais le Destin avait voulu qu'un loup se trouve sur son chemin. 
En même temps, le terrain sur lequel il marchait était loin d'être le meilleur pour se dissimuler. Mais Douze était, à ce moment, perdu dans ses pensées. Il avait encore cauchemardé. Ses nuits comme ses jours n'étaient que tourmente perpétuelle. 
La nuit, les cauchemars. Le jour, les flashs. Des bruits lui rappelaient le crissement des objets dont se servaient les hommes pour le frapper, le mutiler. D'autres lui rappelaient leurs murmures inquiétants. Douze voit des hommes. En vérité, croit les voir. Douze suivi. Douze en danger. 
Le hère à l'allure misérable, dont l'odorat semblait s'améliorer, flaira une odeur lupine. Oui. Douze sent loup. Il vit à quelques centaines de mètres un silhouette. Douze inexpérimenté. Il s'approcha avec une lenteur exagérée. Il entendit un grondement sourd, quoique mal assuré. Une voix le héla :

"Qui... qui va là ?"

Douze s'approche suffisamment. Le cou tordu, les oreilles plaquées dans son habituelle posture soumise et brisée, Douze fuit le regard de l'étranger. Il s'arrête non loin de lui. Et, dans un murmure:

"Pas danger. Douze... seul."
Il tenta de fixer son regard dans celui de l'interlocuteur.... mais n'y parvint pas. 






PS: DÉSOLÉE pour cet affreux retard, le boulot m'a pris tout mon temps.... j'espère que tu me pardonneras, en plus de cette réponse peu longue...
Sous un nuage de folie | Ft. Douze