V2
 
Derniers sujets

Tous complices, tous, tôt ou tard [Actéon]

Dévotion de la Huppe
LexaDévotion de la Huppe
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
41/100  (41/100)
Agilité:
47/100  (47/100)
Endurance:
46/100  (46/100)
avatar
Messages : 346Points : 295Age : 2 ans et 4 moisSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Lun 9 Juil - 21:32
f. 9
a. 9
e. 8


     La belle partait en solitaire, loin des siens. Elle avait besoin de prendre du recul ; et faire le point sur la petite vie qu'elle eut entamée. Lexa - ou Dévotion de la Huppe - s'était donnée rendez-vous près de l'épave. Il était tard ce soir, et le soleil entamait sa descente aux enfers. Il semblait imploser, relâchant ses jets de flammes rouges et orangées. Un merveilleux camaïeu se dessinait dans le ciel, alliant la beauté et la douceur des couleurs agrumes. Elle contemplait ce spectacle en prenant le temps de souffler un peu ; sa journée de chasse fut fatigante malgré les proies qu'elle eut ramenées. La femelle se dirigeait sur le sable doré des terres de sa meute. Foulant le sol d'un pas délicat, elle alla s'installer près de l'épave. Humant l'air frais et iodé, elle s'assura que personne ne soit déjà sur place. Ainsi, ele se posa près de la carcasse métallique ; cette dernière était immense, et offrait un abri aux visiteurs qui lui rendaient visite de temps à autre.

    Lexa s'installa délicatement sur le sable, posant alors sa tête entre ses deux antérieurs. La douce et brave guerrière était fatiguée. Elle songeait, laissant le vent et le bruit des flots bercer sa soirée. Ses paupières  étaient de plus en plus lourdes. La femelle se laissait abattre par la fatigue, petit à petit ; elle luttait quelques secondes, prenant le temps d'écouter cette douce symphonie une dernière fois. Mais un instant plus tard, une douce odeur atteint ses narines humides : il s'agissait de celle de la meute Agmark - quelle bonne odeur, aussi douce qu'un coquelicot ! Lexa était de nouveau bercée par cette effluve qui semblait l'apaiser. Mais, d'où venait-elle ? Réalisant alors qu'il n'y avait qu'elle, et qu'elle ne pouvait pas sentir sa propre odeur, la louve rouvrit les yeux. Quelqu'un était là, elle en était sûre. Mais qui ?

    Se relevant furtivement, elle sorti de ses pensées en secouant sa tête de gauche à droite puis, regarda attentivement autour d'elle. Elle reconnut la douce odeur d'un apprenti ; ou du moins, ce loup était jeune. Elle le savait et le sentait. Un mâle, qui devait traîner dans les environs. Avait-il suivi la douce Lexa ? Celle-ci se retourna et fit alors le tour de l'épave. Où se cachait-il ? Humant l'air, la jeune louve pénétra dans l'épave ; peut-être que l'Agmark se cachait à l'intérieur ?
Silence Illusoire
ActéonSilence Illusoire
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
32/100  (32/100)
Agilité:
30/100  (30/100)
Endurance:
49/100  (49/100)
avatar
Messages : 355Points : 386Age : 1 anSexe : MâleRang : PrédateurBlessure : Maladie : Détails blessures : AucuneDé & bonus possedé : 2 bonus santéIcone :

Lun 9 Juil - 22:14
Actéon était en pleine petite crise. Hum  ? Crise de quoi ? Crise d’adolescence, on pourrait dire. Il allait contre la tradition et dès qu’il croisait ses parents le soir, les deux commençaient à le disputer sur ses préférences amoureuses. Une fois. Deux fois. Quatre fois. Huit fois. N’importe quel loup perdrait son calme et grognerait copieusement contre ladite famille. Mais le loup Sibérien n’était pas de ce genre. Faire une crise, chez lui, c’était bousculer ses habitudes dans le plus grand des calmes.


Par exemple, ne plus rentrer aussi tôt dans la tanière. Faire un gros détour. Ne revenir que lorsque la lune est à son zénith. Au moins, il ne voyait sa famille que lorsque celle-ci dormait profondément. Et ils étaient tellement plus agréables lorsqu’ils rêvaient.
La nostalgie le guida jusqu’à la plage. Là où tout s’était concrétisé pour lui. Où tout avait chamboulé aussi. Son monde ne s’était pas effondré, mais il s’était inversé. Les bons d’hier étaient devenus les méchants d’aujourd’hui. C’est fou comme les choses pouvaient aussi vite se métamorphosé. Juste en parlant.


Soudain, le loup remarqua l’épave. Il l’avait toujours vu de loin, sans jamais entrer à l’intérieur. Vu qu’il était en pleine crise d’adolescence, c’était peut-être l’occasion. C’est parti.


Ce petit geste nouveau, ce petit bond qu’il avait fait avant de courir vers la carcasse du bateau,  il avait la sensation de se libérer d’un piège. Tendu par qui ? Difficile de le savoir, mais la sensation lui faisait un bien fou. Il souriait même plutôt discrètement, le jeune chasseur.


Le loup entra dans le bâteau. Cette structure. C’était étrange et intriguant. Le loup renifla, toucha avec sa patte, le lécha même (pas très bon). Rien à voir avec sa crise d’adolescence, le loup sibérien avait toujours été très curieux avec ses cinq sens. Pourquoi est-ce qu’il n’était pas venu plus tôt ? Ce lieu était formidable et lui faisait oublier tous ses soucis ! Il y avait tellement à découvrir !


Hum… Le loup renifla plus attentivement l’air. Il y avait quelqu’un dans l’épave. Ah ? Il n’avait pas fait attention. Quel chasseur ! Cependant, son instinct ne lui indiquait pas de danger. Au contraire même. Il avait une furieuse envie de jouer.  C’est raisonnable à cette heure ? Absolument pas.


Cela ne l’empêcha pas d’emprunter un chemin de caisse d’étrange facture pour gagner en hauteur. Il fallait faire attention, certaines parties du bateau semblait bancale, mais la témérité soudaine du jeune Actéon se mêlait à une chance incroyable. Le voilà en hauteur. Et il put voir une  jolie louve au pelage brun. Il semblait l’avoir déjà vu dans la tanière. Aucun danger donc.


Non. Par contre, il ressentait un besoin irrépressible de jouer à cache-cache avec elle. Mauvais endroit. Mauvais moment. Actéon n’était pas de ce genre. Mais aujourd’hui, il avait envie de briser son statut d’observateur et de devenir acteur, revivant des moments de louveteaux qu’il n’avait pas vécu.


Reste à savoir si elle allait jouer.

Le loup recommença à bouger, profitant de la pénombre de la nuit et des multiples objets étranges créer par les humains pour se camoufler, usant de pattes légère et agile pour se déplacer sans risque. Ses yeux rivés vers la louve en contre-bas. De chasseur, il se faisait gibier et il semblait se plaire dans cet étonnant rôle. 



Merci Reira pour le kit ! 
Dévotion de la Huppe
LexaDévotion de la Huppe
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
41/100  (41/100)
Agilité:
47/100  (47/100)
Endurance:
46/100  (46/100)
avatar
Messages : 346Points : 295Age : 2 ans et 4 moisSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Sam 14 Juil - 11:59
f. 9
a. 9
e. 8


     Qui était-ce ? La louve cherchait, espiègle, une trace de l’inconnu Agmark. Elle avait cependant une petite idée de qui il pouvait bien s'agir. Après mure réflexion, elle décela l'odeur d'un jeune mâle. L'effluve prenait son museau d'un coup, et lui fit se rendre compte qu'il n'était pas bien loin. Traquant le jeune loup à travers l'épave, Lexa cherchait à se cacher. Elle se dissimulait parmi les tas de ferrailles, et se lançait dans une sorte de cache-cache avec son compagnon de meute. Elle était discrète, et particulièrement précautionneuse dans ses mouvements. Il serait bête de se faire repérer avant même d'avoir commencé à jouer. La Huppe emprunta un chemin plutôt étroit avant de s'arrêter sur son chemin ; elle humait l'air, et savait qu'elle se rapprochait du but. Voulait-elle le prendre par surprise ? Lexa se tapit dans l'ombre, et patienta un instant.


     L'Agmark continua son chemin en empruntant un petit chemin qui montait vers le haut de l'épave. Une fois à l'extérieur, toujours aussi discrète, la louve brune s'assis face à la mer. L'océan était immense, et l'air marin semblait lui faire beaucoup de bien. Le sel de mer se faisait sentir dans l'air. Les oiseaux criaient, se battant parfois pour un misérable bout de poisson. Elle était là, sage comme une ancienne. Pourtant, la jeune ne connaissait encore que peu de choses sur la vie, et avait énormément à apprendre. Elle semblait se perdre dans ses pensées, regardant l'horizon d'un oeil serein. Malgré tout, la louve n'oublia pas qu'on la traquait, comme elle traquait sa proie. Elle se releva avant d'entamer sa descente vers l'autre côté. Le jeune loup ne pouvait que se trouver là-bas. 


     Prudente, elle poursuivit sa route en quête de son compagnon. Elle voulait le prendre par surprise. Elle était décidée à en découdre. La jeune cherchait une cachette, attendant que ce dernier arrive jusque dans son piège. Lexa restait accroupie près d'un mur de béton maintenant affaissé - l'épave regorgeait de ferrailles en tout genre, ce qui offraient de véritables cachettes à ses visiteurs. Les premiers bruits de pas arrivèrent ; la guerrière Agmark se tenait prête. L'odeur semblait s'intensifier, et les effluves venaient emplir l'air. Il était là. La louve l'observait d'un coin de l'oeil ; Il était jeune, tout aussi brun qu'elle. Telle une véritable chasseuse, la femelle bondit de sa cachette les griffes en avant. Prenant une grande impulsion dans ses postérieurs, elle vint plaquer sa proie au sol en le clouant à terre. Maintenant sur le dos, il ne pouvait plus lui échapper. C'est alors que, toisant son regard, Lexa le dévisagea.


     « Enchantée Actéon. Je pense que tu sais déjà qui je suis. » Lança-t-elle, amicale.


     La guerrière savait bien -comme tout le reste de la meute - que chaque individu se connaissait, de nom comme de vue. Bien qu'ils ne se connaissaient pas encore, les deux loups s'étaient rencontrés, là. Un jour de repos, sur la plage Agmark. Ils apprendront bien à se connaître tôt ou tard, et selon le Destin, aujourd'hui était le meilleur moment pour se rencontrer.
Silence Illusoire
ActéonSilence Illusoire
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
32/100  (32/100)
Agilité:
30/100  (30/100)
Endurance:
49/100  (49/100)
avatar
Messages : 355Points : 386Age : 1 anSexe : MâleRang : PrédateurBlessure : Maladie : Détails blessures : AucuneDé & bonus possedé : 2 bonus santéIcone :

Sam 14 Juil - 13:05
Le jeune loup Sibérien semblait autant s’amuser à se cacher qu’à explorer ce vieux rafiot de guerre. Des petits obstacles, des objets étranges et fascinant, une atmosphère unique… Les sens d’Actéon étaient exaltés jusqu’au firmament. D’ailleurs, son ouïe indiquait qu’il n’entendait plus la louve. Ah ? Avait-elle décidé de ne pas jouer ? Tant pis. Il allait explorer dans son coin. Ce n’était pas comme s’il avait l’habitude d’être tout seul.

Il hume, il ressent, il voit, il touche… Calme d’apparence, son coeur était un véritable feu d’artifice qui l’emmenait vers les horizons les plus heureux. D’ailleurs, il ne marchait comme habituellement : lourd et calme. Il était vif de ses pattes et on pouvait même dire qu’il sautillait. Et ben, un petit tour et le moral était au mieux.

Plot twist. Son instinct ne l’avait guère prévenu qu’il était observé. Son âme de chasseur était au repos et il ne s’aperçut que trop tard que quelque chose lui avait sauté dessus et plaqué au sol. Aujourd’hui, c’était devenu rare qu’on le plaque sur le dos de cette façon. Mais cette louve avait réussi. Heureusement, ce n’était qu’un jeu et elle n’en voulait guère à sa vie.

...
Qu’est-ce qu’un nom ?

La voix grave et suave d’Actéon résonnait autour de lui. Ce loup qui s’enveloppait d’une cape de silence aussi naturellement que le soleil se couche à l’horizon, dévoilait une partie de sa personnalité. Et comme tout à chacun, elle était extrêmement complexe à cerner et en pleins changement ces derniers temps.

Nos géniteurs nous nomment à la naissance.
Notre mère, la Lune, nous surnomme au creux de nos jeunes oreilles.
Un nom n’est rien de plus qu’un mot.

Petite dédicace à Roméo et Juliette “Qu'y a-t-il dans un nom ? Ce que nous appelons rose, Par n'importe quel autre nom sentirait aussi bon.” Instant culture, ne remercier point le personnage omnipotent derrière ses lignes et particulièrement espiègle ses derniers temps.

Je vous ai déjà observé, je l’admets. Vous êtes une louve qui guerroie.
Mais c’est là mes uniques savoirs à votre sujet.

Oui, il l’avait déjà vu à l’entraînement que pratique les guerriers entre eux. En ce moment, Actéon aimait beaucoup voir les autres loups s’adonner à leurs pratiques, pour voir s’il ne pouvait point changer de voie imposer par ses parents, mais l’art du combat, bien que fascinant, n’était vraiment pas sa tasse de thé.

Enfin, j’ai quelques connaissances supplémentaires suite à votre prodigieuse démonstration.
Je sais désormais que vous êtes une redoutable et discrète traqueuse.
Vous devez être une maîtresse dans l’art de la chasse.



Merci Reira pour le kit ! 
Dévotion de la Huppe
LexaDévotion de la Huppe
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
41/100  (41/100)
Agilité:
47/100  (47/100)
Endurance:
46/100  (46/100)
avatar
Messages : 346Points : 295Age : 2 ans et 4 moisSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Dim 15 Juil - 10:38
f. 9
a. 9
e. 8


     Qui était-il ? La louve ne le connaissait guère. Elle ne savait même pas à qui elle avait à faire. Sa façon de parler lui plaisait bien. Il était vrai que la jeune préférait le travail de guerrier à celui de chasseur. Bien qu'elle eut réussi à le plaquer au sol sans qu'il ne se rende compte de venue, la femelle préférait l'art du combat à la maîtrise de la chasse. Cela ne l'empêchait pas de chasser quelques proies pour la meute lorsqu'elle en avait le temps. Lexa était assez polyvalente, en fin de compte. Elle pouvait faire beaucoup de choses ; mais ce qu'elle préférait avant tout, c'était la guerre. Il n'y avait, pour elle, pas plus symbolique et plus fort que le combat, pour protéger son propre clan. Elle était comme ça. C'était Lexa.

La Huppe se retira pour laisser au jeune Actéon se relever. Elle s'ébroua tout en écoutant son interlocuteur avec intérêt. Le jeune Agmark était agréable à écouter. Ses paroles flattèrent son aînée qui, d'un léger sourire, lui répondit.

« Je ne chasse que rarement. Bien que je ne sois pas chasseuse, j'aide à remplir quelques quotas lorsque le temps me le permet. » Déclara-t-elle en direction du jeune brun.

Lexa dépassait Actéon de quelques centimètres. Bien que plus âgée que lui, elle avait encore beaucoup à apprendre en ce qui concernait l'art de la chasse. Cela n'avait jamais été sa spécialité ; mais la louve aimait cette pratique, qui la faisait prendre confiance en elle - surtout quand les chasses étaient fructueuses. Soudain, elle ferma les yeux et laissa se dessiner un sourire ironique sur son visage. Elle était sûre d'une chose :

« Je suis sûre que tu aurais pu me traquer de la même façon si tu m'avais repéré avant. Mais aujourd'hui, c'est moi qui t'ai eu. » Lança-t-elle pour le taquiner.

Lexa n'était pas du genre à se faire des amis facilement. Elle rejetait les relations qu'elle entamait avec les autres. Elle n'avait aucune facilité à se faire des ami-es et encore moins à faire confiance. Mais elle se laissait le temps pour apprendre des autres, et de voir ce que le Destin lui réservait. De ces quelques paroles sorties par la bouche du jeune loup, la femelle avait plutôt l'air comblée et pour le moins flattée.
Silence Illusoire
ActéonSilence Illusoire
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
32/100  (32/100)
Agilité:
30/100  (30/100)
Endurance:
49/100  (49/100)
avatar
Messages : 355Points : 386Age : 1 anSexe : MâleRang : PrédateurBlessure : Maladie : Détails blessures : AucuneDé & bonus possedé : 2 bonus santéIcone :

Dim 15 Juil - 15:08
Dès que Lexa le permit, Actéon se releva et se secoua légèrement. Comme dit précédemment, il n’avait pas du tout l’habitude d’être sur le dos de cette manière. Même ses propres parents ne l’avaient pas retourné ainsi depuis qu’il était devenu un chasseur plus expérimenté. Tout naturellement, les guerriers chassaient moins que les loups comme Actéon. Leur entraînement leurs prenait tout leur temps, se préparer à guerroyer n’était pas une mince affaire, mais aujourd’hui, comme Lexa le faisait remarquer, il s’était fait avoir comme un bleu.

Malgré mon expérience, je n’étais point sur mes gardes et j’ai perdu à mon propre jeu.
Enfin, on se forge mieux en échouant qu’en étant victorieux à tous les coups.

Il se gardait bien de dire qu’il était aussi extrêmement préoccupé par ses pensées ses derniers temps, mais il ne voulait pas sortir d’excuses ou d’argument de mauvaises foi. Il fallait rester concentré, peu importe le moment ou l’instant.

Néanmoins, ce petit échec avait eu le don de ramener le loup sur la terre ferme et de calmer son excitation passagère. Son instinct de chasseur reprenait petit à petit ses droits sur sa forte envie de s'émanciper et le loup devint encore plus calme. Plus serein. Un comportement plus habituel quand on le connaissait un peu.
---

Tentative n°1


D’ailleurs, maintenant qu’il était plus attentif, il semblait qu’il y “sentait” quelque chose. Non pas au sens littérale. Pas avec sa truffe. C’était l’environnement autour de lui. Hum… Quand il se baladait dans l’épave, il se souvenait désormais qu’il avait vu quelque chose qui aurait tout de suite éveiller ses sens de chasseur s’il avait été plus en alerte.

...
Sans un mot, il fit demi-tour et retourna dans l’épave. Ce n’était guère poli, quand on y pense, mais Actéon était un chasseur efficace qui allait droit au but. Il ne voyait plus l’épave comme un bête jeu de parcours. Il voyait désormais des chemins un peu bancal qu’il fallait emprunter pour arriver à l’endroit où il souhaitait être. Attention où vous mettez les pattes : la glissade pouvait provoquer une blessure bénigne à grave lorsqu’on touche le sol.

D’ailleurs, comme pour illustrer le propos, le loup dérapa légèrement et fit quelques incroyable pirouettes et acrobaties pour rester sur le chemin et non tomber tout en bas. On va pas se mentir, il avait eu chaud. Finalement, il arriva là où il souhaitait être. Devant un étrange trou. Dans une structure pareil, on pouvait penser que c’était un élément quelconque. Mais pour Actéon, cela lui rappelait un trou de rongeur.

De rat. Plus précisément. Et un petit couinement confirma l’instinct d’Actéon. Il y en avait à l’intérieur. Comment les faire sortir ? Il tenta d’agrandir l’entrée en creusant avec ses pattes. Mais c’était trop dur. En tirant avec ses crocs ? C’était comme manger une roche. Non. Décidément, il n’aurait pas ce rongeur aujourd’hui. Il se retourna et se dirigea vers Lexa, qu’elle soit rester à l’extérieur ou qu’elle l’ai suivi.

Pendant notre cache cache. Je l'avais entendu. Si je l’avais traqué plus tôt, je l’aurais certainement une meilleur chance de le ramener au garde-manger.

La distraction peut être notre meilleur alliée comme notre pire adversaire dans la survie.



Merci Reira pour le kit ! 


Dernière édition par Actéon le Dim 15 Juil - 15:27, édité 5 fois
Maître du jeu
DestinMaître du jeu
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
100/100  (100/100)
Agilité:
100/100  (100/100)
Endurance:
100/100  (100/100)
avatar
Messages : 1146Points : 2446Age : Immortel Sexe : unisexeRang : DivinitéBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucune blessures/maladiesDé & bonus possedé : InfiniIcone :

Dim 15 Juil - 15:08
Le membre 'Actéon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Chasse 26-50' :
Dévotion de la Huppe
LexaDévotion de la Huppe
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
41/100  (41/100)
Agilité:
47/100  (47/100)
Endurance:
46/100  (46/100)
avatar
Messages : 346Points : 295Age : 2 ans et 4 moisSexe : FemelleRang : GuerrièreBlessure : Maladie : Détails blessures : Aucun symptôme.Dé & bonus possedé : 0 bonus santéIcone :

Mer 18 Juil - 19:10
f. 9
a. 9
e. 8


     La femelle savait que le jeune chasseur aurait très bien pu tomber sur un prédateur plus dangereux qu'elle. La louve ne faisait que jouer – elle était préventive, il fallait dire. Était-ce un avertissement donné au jeune Agmark ? Et si c'était un renard, plus puissant qu'Actéon? Comment l'histoire se serait-elle terminée ? Lexa regarda son interlocuteur partir ; elle savait qu'il y avait un rongeur par ici. L'instinct des chasseur prenait toujours sur le reste. Lexa le savait. Si le loup était parti voir dans ce fameux trou à rat – remarquez, c'était le cas de le dire – Alors les deux auraient-ils eu la possibilité de regagner le garde-manger avec des rongeurs plein la gueule ? De son nez, la guerrière ne l'aurait pas remarqué. Il faut avouer que les chasseurs avaient ce don que seuls eux possédaient. Mais Lexa ne se découragea pas pour autant. Elle savait qu'elle aussi avec des facilités dans d'autres domaines, que le loup brun n'avait pas forcément.

Elle ne le suivait pas ; Lexa restait là, en ne disant un mot. Elle laissait simplement apparaître un fin sourire sur son visage. Actéon revint vers elle ; apparemment, le trou où les rats étaient coincés était bien trop dur à creuser. Lexa l'avait remarqué. Malheureusement pour les deux Agmark ils ne pourraient trouver de proies par ici. Mais peut-être qu'ailleurs, ils auraient plus de chance ?

« Si tu veux, je peux te conduire à un endroit où il y a pas mal de proies. Tu pourras me montrer quelques-unes de tes techniques. »

Tous les chasseurs avaient leur propre botte secrète. Pour certains, c'était la discrétion. Pour d'autres, la furtivité. Chacun avait sa technique. Pour Lexa, c'était un mélange de tout. Mais ce qu'elle affectionnait particulièrement, c'était l'attaque rapide. La louve avait hâte de pouvoir en apprendre plus sur ce grade de chasseur. Elle qui ne faisait pas parti de la vie de la meute, elle voulait voir de quoi ces loups là étaient capables.

La femelle entama la marche vers la sortie de l'épave, accompagnant Actéon du regard en s'éloignant doucement de lui. Elle l'invitait à la suivre d'un léger mouvement de queue ; l'heure était à la chasse, mais surtout, à l'apprentissage.
Silence Illusoire
ActéonSilence Illusoire
Voir le profil de l'utilisateur

Jauges
Force:
32/100  (32/100)
Agilité:
30/100  (30/100)
Endurance:
49/100  (49/100)
avatar
Messages : 355Points : 386Age : 1 anSexe : MâleRang : PrédateurBlessure : Maladie : Détails blessures : AucuneDé & bonus possedé : 2 bonus santéIcone :

Jeu 19 Juil - 18:54
Actéon resta silencieux. Montrer ses techniques ? Evidemment, il n'avait pas spécialement de brevet sur sa manière de chasser. C'est juste qu'il ne voyait pas comment transmettre ses connaissances sur le sujet. Quand il chassait, son instinct et ses pensées faisaient presque tout le travail. Il fallait parfois réagir au quart de tour lorsqu'un gibier se montre soudainement. On ne pouvait pas se permettre de réfléchir à voix haute. D'ailleurs, son apprentissage s'était résumé à :
Regarder, essayer, échouer, essayer, essayer, essayer, réussir. Un excellent chasseur avait un instinct hors norme, quelque chose qui dépassait la simple utilisation de ses cinq sens.
 
"J'émets l'hypothèse très probable que je ne suis point un bon mentor. Dans un premier temps, il faudra être une excellente observatrice."
 
En plus, c'était très rare qu'il chasse avec d'autres loups... Mais bon, il était ouvert à toutes expériences et chasser sur un territoire différent de l'habituel ne pouvait qu'être très intéressant.
 

Hrp : fin pour moi, je te laisse choisir le lieu de notre chasse o/



Merci Reira pour le kit ! 
Contenu sponsorisé

Tous complices, tous, tôt ou tard [Actéon]