V2
 
Derniers sujets
» Sonveen [2/3]
Hier à 21:04 par Jakalia

» Un parfum connu - PV Finwë
Hier à 21:00 par Finwë

» Ottawa [Solo]
Hier à 20:06 par Ottawa

» The sun brings a new day- PV Finwë
Hier à 17:55 par Finwë

» Multi-comptes
Hier à 17:22 par Asplénium

» Scintillante [Renn]
Hier à 16:54 par Renn

» Le chevalier et la rose [Fenrir]
Hier à 16:04 par Fenrir

» Père et fils (Pv Fenrir)
Hier à 15:40 par Fenrir

» Je m'absente
Hier à 15:20 par Fenrir


Hello you - ft Widar

InvitéInvité
avatar

Dim 1 Juil - 14:35
Hello you
ft. Widar
Le temps était au beau fixe. Un soleil de plomb régnait sur la vallée et réchauffait la Terre. Le ciel, d’un bleu éclatant, était dépourvu de nuages. Haletante, Shara se dirigeait au petit trot vers la grande rivière qui traversait le territoire des Agmarks. La jeune louve avait chassé toute la matinée et alors que le soleil arrivait à son zénith, elle s’arrêtait enfin. Elle mourrait de soif et se pencha prudemment au-dessus des tumultes de l’eau pour boire. Une fois désaltérée, la jolie femelle décida de s’allonger à l’ombre d’un arbre pour se reposer un peu. Elle commença à se toiletter, touffe de poils après touffe de poils. Elle lustrait sa fourrure blanche à grands coups de langue. Au fur et à mesure que les minutes passaient et bercée pas le murmure de la rivière qui s’écoulait un peu plus loin, Shara s’endormait. Soudain, le craquement d’une brindille alerta la chasseuse qui ouvrit l’œil brusquement. Elle darda avec insistance son regard perçant sur les buissons aux alentours et aperçut l’éclat d’un pelage noir. Shara bondit sur ses pattes et gonfla l’échine pour dissuader le nouveau venu d’attaquer. La brise lui apporta l’odeur de sa meute et la demoiselle se détendit d’un coup. Elle secoua la tête en agitant son collier de poils soyeux pour indiquer qu’elle était calme et attendit que ce loup se montre. 

InvitéInvité
avatar

Dim 1 Juil - 21:26

la pureté dans nos cœurs, la vérité sur nos lèvres, la force dans nos bras.

widar
Il n’était pas rare de voir Widar traîner dans la forêt d’été. À vrai dire, le loup noir y passait le plus clair de son temps depuis qu’il avait découvert une fascination nouvelle pour l’art de la chasse - bien qu’il ne souhaitait en aucun cas en faire une vocation, il préférait plus que tout que cela ne reste qu’un loisir.
Comme à son habitude, le mâle ébène chassait dès qu’il se réveillait, souvent dès les premières lueurs de l’aube, se rendant jusque dans la forêt et prenait son temps, profitant de ces moments de solitude. Jusqu’au zénith, le lupin chassait en général, avant de rentrer, mais cette fois-ci, il préférait d’abord aller se désaltérer, sentant la sécheresse qui s’était logée dans sa gorge. Ainsi, il avança jusqu’à la la rivière de la source dans laquelle il avait dû y pêcher un ou deux poissons la veille. Il avait même manqué d’y tomber, mais était parvenu à se retenir grâce à quelques leçons d’équilibre qu’il faisait lors des entraînements de combat.

Toujours aux aguets, n’était pas à l’abri de croiser un camarade ou un ennemi, le prédateur avançait à pas lents vers le clapotis de la rivière quand il sentit l’effluve d’un loup appartenant à la meute Agmark. Quelque peu sur la défensive malgré tout, Widar ne sortit pas tout de suite des taillis, souhaitant scruter d’abord qui se promenait dans la parage. Alors qu’il reconnut le magnifique pelage de Shara qui somnolait à l’ombre d’un arbre, il eut le malheur, à nouveau, de ne pas observer les environs et marcha malencontreusement sur une brindille qui craqua sous son poids. Aussitôt, il vit la belle louve se lever d’un bond, l’air furibond. Mais l’instant d’après, elle semblait avoir compris qu’il s’agissait seulement d’un loup de sa meute qui traînait pas ici. Ainsi, lorsqu’il constata qu’elle s’était calmée, le mâle ébène sortit des taillis et, après avoir marché jusqu’à la berge en scrutant la jolie femelle, il lapa la surface en quittant la demoiselle des yeux, appréciant avec douceur l’eau qui glissait dans sa gorge.

Quelques instants plus tard, le loup s’éloigna de la rivière avant de venir se poster juste devant elle, les pattes à la limite entre l’ombre et la lumière. Il s’assit là, enroulant sa queue autour de ses pattes avant de se donner quelques coups de langue sur le poitrail ; « — Shara … Toujours aussi ravissante, hein ? Qu’est-ce qu’une si belle femelle vient faire ici, seule, dans une forêt hostile, tiens ? » demanda-t-il sous un ton séducteur. Il fallait dire que dans la meute, qui n’avait pas envie de partager un moment intime avec Shara, la plus belle femelle qu’aucun mal n’ait rencontré ?
InvitéInvité
avatar

Lun 2 Juil - 12:10
Hello you
ft. Widar
Sans attendre, le nouvel arrivant sortit des buissons derrière lesquels il se cachait. Shara reconnut Widar, un loup de sa meute qu’elle avait déjà croisé mais qu’elle connaissait très peu. Le mâle noir se dirigea tranquillement vers la rivière, un œil vers la demoiselle puis revint s’assoir devant elle après s’être désaltéré.
« - Shara… lança-t-il entre deux coups de langue sur sa fourrure noire, toujours aussi ravissante hein ? Qu’est-ce qu’une si belle femelle vient faire ici, seule, dans une forêt hostile, tiens ? »
La louve blanche leva les yeux au ciel, excédé par le ton de Widar qui semblait ne la voir que telle une jolie chose. Sans prendre aucun élan, elle bondit puissamment sur cet idiot  pour le rouler dans la poussière et le plaquer au sol avant de le regarder droit dans les yeux avec un air déterminé et de lui souffler au museau :
« - Je suis une chasseuse, j’ai toutes les raisons de me trouver ici et je connais cette forêt par cœur. Cependant, je me demande ce qu’un beau parleur comme toi fait ici ? »
Les mâles comme lui, Shara les connaissait très bien. La pauvre s’était déjà faite avoir par le passé et était devenue méfiante. Elle s’écarta de Widar pour le laisser se relever et s’éloigna d’une démarche gracieuse pour s’installer un peu plus loin avant de relancer la conversation :
« - Quelles sont les nouvelles pour toi ? »
Shara fit un demi-sourire charmeur au mâle noir pour lui montrer qu’elle ne souhaitait pas l’humilier, seulement le remettre à sa place vis-à-vis d’elle.
InvitéInvité
avatar

Mar 3 Juil - 12:58

la pureté dans nos cœurs, la vérité sur nos lèvres, la force dans nos bras.

widar
Widar prenait un ton charmeur, mais il était bien rare que le loup noir joue au séducteur. Il avait plutôt tendance à jouer au loup autoritaire, au futur alpha de la meute. Oui, car il avait bien l’intention de prendre la place d’Ishtar de dégager pour de bon Véga. Mais pour le moment, il n’en soufflait pas un mot. Widar avait surtout tendance à jouer le mâle mystérieux et fallait dire que ça lui allait à ravir, mais il ne pouvait s'empêcher de lâcher des petits piques tels que ceux-ci à la magnifique Shara qui leva les yeux au ciel. L’esquisse d’un sourire satisfait voulut prendre place sur le visage du noiraud mais il s’estompa aussitôt lorsqu’elle se jeta sur lui sans prévenir ; lâchant un petit cri de surprise, il vit ses yeux intensément plongé dans les siens et si Shara avait la place hiérarchique d’Ishtar, Widar aurait presque tremblé comme une feuille. Presque oui, car Widar n’avait peur de rien, au fond. Et il reprit rapidement son sourire lorsque certaines pensées lui parvinrent, puis elle s’exclama, l’air furibonde. « — Je suis une chasseuse, j’ai toutes les raisons de me trouver ici et je connais cette forêt par cœur. Cependant, je me demande ce qu’un beau parleur comme toi fait ici ? » À ces mots, le loup noir laissa échapper un rire nerveux, avant de se reprendre lorsqu’elle se détacha de lui. Il se leva et s’ébroua afin d’enlever un maximum de poussière qui aurait pu se loger dans sa fourrure. Ses poils étaient tout ébouriffé et il ne fallait pas sous-estimer Widar. Si elle croyait l’avoir remis à sa place, elle se trompait ; le loup noir était joueur et la belle louve blanche finirait, elle aussi dos au sol, à un moment donné, après qu’il se soit jeté sur elle. Mais pas tout de suite.

N’ayant toujours pas perdu son sourire en coin, il prit le temps de se rasseoir comme tout à l’heure, ne prononçant pas un mot comme si rien ne s’était passé. Il entreprit de reprendre sa toilette, accentuant ses coups de langue pour enlever la poussière qui s’y était logée. « — Quelles sont les nouvelles pour moi ? » demanda-t-elle. Stoppant sa toilette, Widar resta un instant incrédule, ne comprenant pas le sens de sa phrase. Puis il se dit qu’au lieu de lui demander où elle souhaitait en venir, il allait plutôt reporter l’attention sur elle, à nouveau. Ainsi, esquivant sa question, il se leva, et s’approcha dangereusement d’elle. Dans ses yeux brillaient l’étincelle du désir accompagnée de celle du prédateur et de la vengeance. Hostilité du Corbeau toisa son sourire à demi-charmeur, cherchant à savoir à nouveau où elle souhaitait en venir. D’abord, elle tentait de le remettre à sa place pour une remarque un peu trop dragueuse et maintenant, elle osait lui lâcher ce si beau sourire. On voyait bien qu’elle était mal préparée au loup qu’était Widar. Il s’approcha encore, jusqu’à ce que son museau soit à moins d’une longueur de queue de souris du museau de Shara, puis il lâcha d’un ton plutôt calme pour la situation : « — N’oublie pas à qui tu te mesures lorsque tu attaques un loup. À ce que je sache, les guerriers sont meilleurs combattants que les chasseurs. » Une pointe de mépris se fit entendre dans sa voix, et il termina avec un léger grognement avant de s’éloigner, visiblement vexé par sa volonté à le remettre en place. Lui qui faisait semblant d’en rire, Widar avait été touché en plein coeur, et il était nécessaire de savoir que ce loup était un être susceptible, sauf que Shara ne le savait probablement pas. Enfin, du moins, jusqu’à maintenant.
InvitéInvité
avatar

Ven 6 Juil - 14:28
Hello you
ft. Widar
Shara observa Widar venir à elle. Les iris jaunes du mâle semblaient enflammées et il affichait le sourire en coin de celui qui a trouvé une nouvelle proie. Croit-il vraiment m’avoir dans ses filets ? se questionna Shara en fixant Widar sans bouger.
« N’oublie pas à qui tu te mesures lorsque tu attaques un loup, souffla-t-il au museau de Shara, à ce que je sache les guerriers sont meilleurs combattants que les chasseurs. »
Il poussa un petit grognement avant de tourner le dos à la chasseuse et de partir, visiblement vexé. Je l’ai blessé… murmura intérieurement Shara en regardant avec étonnement le guerrier s’éloigner.
« Attends ! s’exclama-t-elle en rattrapant Widar, excuse-moi si j’ai été trop loin, je plaisantais c’est tout. Je n’aurais jamais la prétention de me dire meilleure combattante que toi. »
La femelle lécha prudemment le menton de Widar pour lui demander pardon et lui montrer son respect.
« On pourrait aller se baigner si tu veux, là où le courant est moins fort ? proposa la louve arctique en agitant doucement la queue d’impatience. »
Contenu sponsorisé

Hello you - ft Widar